7e édition de la Jmca : Le Sport, Promoteur de la Culture Africaine

0:00

La ville d’Assinie-Mafia a accueilli la 7e édition de la Journée Mondiale de la Culture Africaine (Jmca) le mercredi 24 janvier 2024, sous le thème “La Contribution des Sports dans la Promotion de la Culture Africaine et Afro-descendante”.

Les habitants de la commune d’Assinie-Mafia ont célébré la culture africaine sur leur terre. Cette fête de la culture africaine a été l’occasion de réfléchir sur la contribution du sport à la mise en lumière de la culture africaine. S’exprimant sur le thème de cette célébration de la culture africaine, le Dr. Koffi Célestin, enseignant-chercheur à l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody, a souligné d’emblée que “le sport relève de la culture. Il n’y a pas de culture sans sport”.

L’expression de nos valeurs

Le spécialiste en art a ajouté que “le sport est le lieu de l’expression de nos valeurs. L’Afrique sait puiser dans ses traditions tout en se projetant dans le futur”. Le Dr. Koffi Célestin a également souligné que “quand le sportif est au sommet de sa gloire, il n’y a pas de meilleur ambassadeur que lui. Ce sont eux qui représentent les idéaux de nos cultures”. Il a fait entendre qu’il ne faut pas toujours attendre les actions de l’État pour valoriser nos cultures, car des actions individuelles peuvent également jouer un rôle important.

« Un peuple sans culture est appelé à disparaître. »

Dans le même esprit, le sous-préfet de cette localité, Yao Kôkô Moroufié Bernard, a invité les participants à cette cérémonie à ne pas perdre la fierté d’avoir une telle culture africaine. Il a également déclaré qu'”un peuple sans culture est appelé à disparaître. Et comme l’Afrique ne va pas disparaître, il est bon et juste de saluer la culture africaine. Félicitations donc aux initiateurs pour cette belle journée qui permet de célébrer la culture africaine”.

Les plaidoyers

Pour sa part, le président du comité d’organisation, Alafé Wakili, également patron du quotidien L’Intelligent d’Abidjan, a plaidé pour que cette célébration de la culture africaine devienne une tradition nationale. “Comme la Fête de la Musique qui se célèbre chaque année, il est important que désormais, le 24 janvier en Côte d’Ivoire, la Fête de la Culture Africaine et Afro-descendante soit une réalité”, a-t-il plaidé. Le porte-parole du roi d’Assinie-Mafia, Awoulaé Fian Mossou V, Malan Ahoussi, a remercié l’initiateur de l’événement d’avoir choisi la ville pour la cérémonie.

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks