Affaire d’annulation de l’Attestation Villageoise : Nanan Djorogo Nangui Sévérin, Chef de Village d’Anono, exprime son désaccord avec le Ministre de la Construction

0:00

Nanan Djorogo Nangui Sévérin, Chef de village d’Anono, a tenu une conférence de presse ce mardi 18 juin 2024 à la chefferie d’Anono, dans la commune de Cocody. Au cœur des discussions : l’annulation de l’attestation Villageoise, qui sera désormais renommée « attestation de droits d’usage coutumier ».

Selon le ministre, cette nouvelle attestation, exclusivement délivrée par les services du ministère, est un document « sécurisé » et « infalsifiable ». « Ces attestations sont uniques et ne peuvent être échangées en dehors du ministère », afin de résoudre les litiges fonciers liés aux multiples attributions sur une même parcelle.

Lors de sa déclaration, le Chef de Village d’Anono a exprimé son désaccord avec cette récente décision ministérielle. Nanan Djorogo Nangui Sévérin a clairement affirmé : « La polémique concerne l’annonce du Ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, Bruno Koné, qui prévoit de remplacer, à partir du 1er juillet 2024, l’attestation villageoise par l’attestation de droits d’usage coutumier, signée désormais entre les deux parties. Je ne suis pas d’accord avec cette décision du ministre concernant l’attestation villageoise. En tant qu’acteur, avons-nous eu une consultation avec les différents chefs ? Les problèmes sur le terrain ne sont pas liés à l’attestation. Si le ministère décide d’une co-signature, alors je ferai de même sur l’ACD, car ce sont des documents officiels », déclare-t-il.

Poursuivant devant la presse, Nanan Djorogo Nangui Sévérin souligne que le véritable défi foncier en Côte d’Ivoire réside ailleurs : « Le vrai problème foncier est très délicat et concerne l’Agence de gestion foncière (AGEF). Le Ministère devrait organiser une rencontre avec nous pour expliquer les raisons derrière cette décision », insiste-t-il.

Cette décision du Ministère, annoncée lors d’une conférence de presse bilan le jeudi 13 juin 2024 à Abidjan-Cocody, vise à introduire des changements dans la documentation officielle des droits coutumiers sur les terrains villageois.

Cependant, cette initiative semble avoir pris de court le chef traditionnel, Nanan Djorogo Nangui Sévérin, qui estime qu’une consultation préalable aurait été plus appropriée avant toute modification. Le chef du village exprime sa volonté de collaborer tout en insistant sur la nécessité d’un dialogue ouvert et transparent avec les autorités ministérielles.

La position de Nanan Djorogo Nangui Sévérin reflète non seulement son engagement envers la préservation des coutumes locales, mais aussi sa responsabilité envers les membres de la communauté d’Anono, qui comptent sur lui pour défendre leurs intérêts dans les débats fonciers complexes de la Côte d’Ivoire moderne.

Pour rappel, l’institution de l’attestation de droit d’usage coutumier a été adoptée en Conseil des ministres le 24 mai 2023.

Josué Koffi

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks