Africa Jamming Festival 2023 : Une célébration épique de la musique ivoirienne

0:00

L’Africa Jamming Festival, désormais en sa 7ème édition, a illuminé la scène musicale ivoirienne du 31 octobre au 1er novembre 2023. Initié en 2016 par Xavier Xavson, guitariste et ancien membre de l’Orchestre de la RTI, ce festival a pris d’assaut l’Allocodrome de Yopougon Niangon, sous le parrainage artistique de David Tayorault.

Ce rendez-vous incontournable des instrumentistes ivoiriens a su charmer un public avide de mélodies envoûtantes. Le festival a débuté le mardi 31 octobre avec une séance de partage de connaissances autour du thème “La gestion d’une carrière de musicien”. Animée par Timothée Alao, musicien, producteur et fondateur du groupe SCHEKINA, cette rencontre a permis aux jeunes talents de s’inspirer des expériences de leurs aînés.

Un spectacle mémorable

L’apothéose a eu lieu le 1er novembre, avec près de 40 musiciens ivoiriens et étrangers qui ont enchanté 3000 personnes avec leur virtuosité et leur passion pour la musique. Parmi ces musiciens, batteurs, pianistes, saxophonistes, percussionnistes, et bien d’autres, ont pris d’assaut la scène pour offrir un spectacle mémorable.

« La 7ème édition a particulièrement marqué les esprits en mettant en place la Mutuelle des Instrumentistes de Côte d’Ivoire, visant à doter les instrumentistes d’une assurance santé, d’un statut officiel »

Pierre-Marie Pango, le compositeur de l’hymne national de la Côte d’Ivoire, a été honoré par ses petits-fils, Yohan, Roger et Jean Pango, à travers une prestation unique. Le duo de pianistes, Salomon et Yannick Sery, a également ravi le public avec leur performance exceptionnelle. La voix étant avant tout un instrument de musique, Valas, le Luciano Pavarotti ivoirien, a ébloui l’audience avec son talent d’exception en chant d’opéra.

Pierre Bofouo Kouamé, le directeur artistique de Chœur d’Ivoire, a revisité les grands classiques de la musique ivoirienne, interprétant des morceaux tels que “Mousio” d’Amédée Pierre, “You Ono” de John Yalley, et “Sapiou” du Delta Group. De son côté, la chanteuse M’Festa a emmené le public dans un voyage musical à travers les rythmes traditionnels de la Martinique.

L’Africa Jamming Festival sert de carrefour entre les musiciens de toutes générations et offre un cadre propice au partage d’expériences. Les musiciens les plus expérimentés prodiguent des conseils aux moins expérimentés, créant ainsi une synergie musicale unique. Des musiciens de renom tels qu’Oswald Kouamé, percussionniste basé en Asie, Vivien Koffi (batteur de Meiway), et Fabio le Conséquent (pianiste de renom), ont contribué à l’enrichissement de la scène musicale.

Un événement musical incontournable

L’événement a également été honoré par la présence de plusieurs mécènes et personnalités, parmi lesquels Margaux Demeersseman, Chargée de musique à l’Ambassade de France, a marqué sa présence.

Pour rappel, l’Africa Jamming Festival a vu le jour en réponse à un manque d’espace d’expression pour les musiciens ivoiriens et à la méconnaissance du grand public à leur égard. Les musiciens de Côte d’Ivoire ont longtemps été des acteurs méconnus de l’industrie musicale, malgré leur rôle essentiel en studio et sur scène.

La 7ème édition a particulièrement marqué les esprits en mettant en place la Mutuelle des Instrumentistes de Côte d’Ivoire, visant à doter les instrumentistes d’une assurance santé, d’un statut officiel, et à les protéger légalement.

L’Africa Jamming Festival 2023 s’est ainsi imposé comme un événement musical incontournable, réunissant le meilleur de la scène musicale ivoirienne et offrant un éclairage bien mérité sur le talent de ses instrumentistes. Un festival qui continue de repousser les frontières de la musique et d’inspirer les générations futures de musiciens en Côte d’Ivoire.

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks