Bingerville : Beugré Mambé inaugure le Tribunal de première instance et le centre d’observation des mineurs

0:00

Le Premier ministre, ministre des Sports et du Cadre de vie, Robert Beugré Mambé, en présence du Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’homme, Jean Sansan Kambilé, a procédé à l’inauguration du Tribunal de première instance de Bingerville et du centre d’observation des mineurs ce mercredi 13 décembre 2023.

Le Premier ministre Beugré Mambé a inauguré le Tribunal de première instance de Bingerville, suivi de la présentation du centre d’observation des mineurs de Bingerville. « C’est donc avec une grande fierté et une immense joie que nous vous remettons, au nom du chef de l’État, ces deux infrastructures au ministère de la Justice et des Droits de l’homme », a-t-il lancé.

Soulager les populations

Il a indiqué d’emblée que ces édifices, en particulier le tribunal de première instance de Bingerville, visent à rapprocher les populations de la justice. « C’est pour vous soulager. Désormais, vous n’aurez plus à parcourir de longues distances pour tous vos actes judiciaires ou pour faire valoir vos droits jusqu’au Plateau. Ces précieux instruments judiciaires que le président de la République met à votre disposition constituent une avancée majeure dans la protection des droits de l’homme en termes de gain de temps, de rapprochement des services de la justice et de réorganisation de la classe judiciaire », a-t-il déclaré.

Ces deux infrastructures, le centre d’observation des mineurs dont le coût est de 1 544 000 000 de F CFA, et en particulier le tribunal de première instance de Bingerville qui s’élève à 6 366 000 000 de F CFA, contribueront à accélérer l’urbanisation de la ville de Bingerville.

Intégrité du personnel

Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’homme, Sansan Kambilé, a invité le personnel de ces établissements judiciaires à travailler avec intégrité. « Je voudrais vous exhorter à porter haut le flambeau de la Justice par votre intégrité, votre empathie et votre détermination. Je suis convaincu que vous remplirez cette mission avec la plus grande dignité. La proximité du Tribunal avec le Centre d’Observation des Mineurs, jadis logé au sein de l’ex-Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan, permettra une meilleure prise en charge de ses pensionnaires et favorisera leur épanouissement. J’invite donc le personnel de la Protection Judiciaire de l’Enfance et de la Jeunesse à veiller à son bon fonctionnement et au bien-être des mineurs qui y séjourneront », a souligné le Garde des Sceaux. Ce projet s’inscrit dans le programme des contrats de désendettement et de développement (C2D) entre la France et la Côte d’Ivoire.

Rappelons que l’Institut National de Formation Judiciaire (INFJ) de Yamoussoukro, le siège de la Cour d’appel de Korhogo, le siège de la Cour d’Appel de Daloa, le Tribunal de Première Instance, la Maison d’Arrêt et de Correction ainsi que la Cité pénitentiaire de San-Pedro et la Maison d’Arrêt et de Correction de Guiglo sont autant d’infrastructures judiciaires construites pour favoriser la proximité avec les populations.

Brice ZADI

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks