Campagne de sensibilisation au dépistage du Cancer du Sein des femmes du ministère de la culture et de la Francophonie : Une lutte collective pour la Vie

0:00

Le cancer du sein demeure l’une des menaces les plus pressantes pour la santé des femmes dans le monde entier. Pourtant, les campagnes de sensibilisation et de dépistage peuvent faire une grande différence dans la prévention et la détection précoce de cette maladie dévastatrice.

En Côte d’Ivoire, une initiative majeure a été lancée pour sensibiliser le public et offrir des séances de dépistage gratuites, cette séance de dépistage a été organisée par le ministère de la culture et de la Francophonie en présence de la ministre de la Culture et de la Francophonie, Françoise Remark.

Le mardi 31 octobre, un événement exceptionnel a eu lieu au Musée des Civilisations de Côte d’Ivoire. Le Ministère de la Culture et de la Francophonie a organisé une conférence de sensibilisation et de dépistage du cancer du sein. Ce rassemblement a été l’occasion de mettre en lumière la solidarité entre le personnel du ministère, l’ONG “la Porte de la Nouvelle Espérance”, leur précieux partenaire, et l’engagement de tous ceux qui ont participé.

Le témoignage d’une survivante

Au cœur de cette cérémonie, un moment émouvant a eu lieu lorsque Kouadio Nadège N’guessan, enseignante au centre national des arts et de la culture (CNAC), une survivante du cancer du sein, a partagé un témoignage poignant. Elle a exhorté toutes les femmes confrontées à cette maladie à ne jamais abandonner. Elle a déclaré avec émotion : “Ne vous laissez pas vaincre par la maladie. Parce que, c’est en luttant, en se donnant toujours du courage, quel que soit le résultat, ne baissez jamais les bras. Je lance un appel à toutes mes sœurs qui hésitent à faire le dépistage, sachez que le dépistage peut sauver vos vies.”

« Ne vous laissez pas vaincre par la maladie. (…) A toutes mes sœurs qui hésitent à faire le dépistage, sachez que le dépistage peut sauver vos vies. »

Le témoignage de Nadège N’guessan est un rappel puissant de la résilience et de la détermination qui animent de nombreuses femmes qui font face à cette épreuve. Malheureusement, le cancer du sein est souvent accompagné de stigmatisation et d’ignorance. Pourtant, les survivantes comme Nadège et de nombreuses autres méritent notre admiration et notre soutien inconditionnels.

L’engagement de l’Etat

Pendant la cérémonie, une minute de silence a été observée en l’honneur de ces “guerrières” qui ont précédé et inspiré d’autres femmes dans leur lutte contre le cancer du sein. La ministre Françoise Remark a également souligné l’engagement sans faille de l’État et du gouvernement dans la lutte contre cette maladie, tout en rendant hommage à la Première Dame, Madame Dominique Ouattara, pour qui la lutte contre le cancer du sein est également une priorité.

L’événement a mis en lumière des thèmes clés tels que l’engagement, la lutte, la célébration de la vie, le dépistage, le dialogue et le soutien. Il a également rappelé à tous que les cancers féminins ne sont en aucun cas des maladies honteuses, et qu’il est essentiel de briser les tabous qui les entourent.

La campagne de sensibilisation et de dépistage du cancer du sein en Côte d’Ivoire a démontré l’importance de la solidarité et de la sensibilisation dans la lutte contre cette maladie. Elle a montré que le courage et la détermination des survivantes, comme Nadège N’guessan, peuvent inspirer d’autres femmes à prendre des mesures pour leur propre santé.

Par ailleurs, cette initiative rappelle à tous que nous devons continuer à être des ambassadeurs de la sensibilisation et à œuvrer ensemble pour prévenir le cancer du sein, tout en soutenant ceux qui en sont touchés. La sensibilisation et le dépistage sont des armes puissantes dans cette lutte, et nous avons tous un rôle à jouer pour sauver des vies.

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks