Cancer : ouverture d’un Institut Européen de Cancérologie à Abidjan

0:00

Dans la lutte contre le cancer, l’Institut Européen de Cancérologie (IEC) met ses services à disposition des populations ivoiriennes.

En tant que premier centre privé de cancérologie en Côte d’Ivoire, l’Institut Européen de Cancérologie (IEC) apporte son expertise à la population locale. Situé à Bingerville, ce centre médical joue un rôle crucial. En effet, dans le monde, le cancer entraîne plus de décès que le sida, le paludisme et la tuberculose réunis.

En 2022, le continent africain a enregistré 1,15 million de nouveaux cas de cancer, avec près de 28 pays dépourvus d’équipements modernes de radiothérapie pour le traitement des cancers. En Côte d’Ivoire, environ 21 300 nouveaux cas sont diagnostiqués officiellement chaque année.

Alexandre Roquette, Directeur Général de l’IEC Abidjan, souligne : « Au sein de l’Institut, nous nous engageons à offrir à chaque patient un accès immédiat au meilleur traitement contre le cancer, entouré d’une équipe d’experts médicaux ivoiriens et européens, dans un environnement accueillant proche de sa famille et de ses proches ».

Ce pôle médical de référence, labellisé European Cancer Centers, propose des traitements contre le cancer conformes aux normes internationales les plus élevées.

Le Dr Jean-Marc Chauveau, Directeur de la Recherche et des Affaires Médicales du centre, explique : « L’objectif de l’Institut Européen de Cancérologie est de contribuer activement à la lutte contre le cancer en Côte d’Ivoire, aux côtés des soignants, des pouvoirs publics et des ONG. Nous avons mis en place un programme de formation pluriannuel pour le personnel médical et paramédical, en France et en Côte d’Ivoire, afin de renforcer les compétences. Parallèlement, nous œuvrons pour sensibiliser et prévenir, notamment en mettant en avant l’importance du dépistage des cancers ».

Dans le monde, le cancer demeure une menace majeure, avec 1,15 million de nouveaux cas recensés en 2022 sur le continent africain. Près de 28 pays africains ne disposent pas d’équipements modernes de radiothérapie pour le traitement des cancers. En Côte d’Ivoire, environ 21 300 nouveaux cas sont officiellement diagnostiqués chaque année.

L’Institut peut accueillir jusqu’à 1800 patients par an et s’appuie sur un plateau technique de pointe en radiothérapie et en chimiothérapie depuis janvier 2024.

Brice ZADI

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks