CNDH : Namizata Sangaré souligne les progrès des droits de l’homme en Côte d’Ivoire lors de la remise du rapport annuel 2022

0:00

Namizata Sangaré, présidente du Conseil national des droits de l’homme (CNDH) en Côte d’Ivoire, a récemment affirmé que les droits de l’homme ont été vigoureusement proclamés dans le pays.

Remise du rapport annuel 2022

 Lors de la cérémonie de remise du rapport annuel 2022 de son institution au haut représentant du Président de la République, Gilbert Kafana Koné, le jeudi 30 novembre 2023, à Abidjan Plateau, elle a mis en avant les initiatives et actions entreprises par les autorités, en particulier le Président Alassane Ouattara, en faveur du respect des droits humains sur l’ensemble du territoire national.

« La CNDH a traité 70,58% des 2937 plaintes enregistrées, clôturé 38,21% des cas, tandis que 29,42% des dossiers sont encore en cours. »

La présidente du CNDH a souligné la collaboration régulière de la Côte d’Ivoire avec des entités telles que le Haut-Commissariat des droits de l’homme, l’Assemblée générale des Nations unies, l’Association francophone des commissions nationales des droits de l’homme, l’Alliance mondiale des institutions nationales des droits de l’homme, la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples, ainsi que le Réseau des institutions nationales africaines des droits de l’homme. Elle a également rappelé l’adhésion de la Côte d’Ivoire au Mécanisme national de prévention (MNP) de la torture.

Le rapport annuel du CNDH 2022 se divise en trois parties majeures

Namizata Sangaré a fièrement annoncé la réélection de la Côte d’Ivoire au Conseil des droits de l’homme des Nations unies pour le mandat 2024-2026, soulignant que cela témoigne de l’engagement du pays envers la protection des droits fondamentaux.

Le rapport annuel du CNDH pour l’année 2022 se divise en trois parties majeures : la première traite de l’état des droits de l’homme, la deuxième des activités du CNDH, et la troisième des acquis, difficultés et perspectives.

Namizata Sangaré a informé que le CNDH a intensifié ses activités de promotion, de protection et de défense des droits de l’homme au cours de l’année 2022. La structure a traité 70,58% des 2937 plaintes enregistrées, clôturé 38,21% des cas, tandis que 29,42% des dossiers sont encore en cours.

Quant au haut représentant du Président de la République, Gilbert Kafana Koné, a salué le travail du CNDH, soulignant l’importance du rapport annuel 2022. Il a exprimé sa satisfaction quant aux succès réalisés par la Côte d’Ivoire malgré les défis rencontrés au cours de l’année, soulignant la stabilité maintenue et le renforcement de la présence du pays sur la scène mondiale. Un motif de fierté pour tous les citoyens. « Le présent rapport annuel 2022, qui renferme vos observations et avis, et les recommandations à l’endroit du gouvernement et des organismes internationaux est d’une utilité indéniable. Sur l’état des droits de l’homme présenté dans ce rapport, je me réjouis des succès réalisés par la Côte d’Ivoire, sous la conduite éclairée du Président de la République, Alassane Ouattara. Malgré les difficultés rencontrées au cours cette année 2022, notre pays a maintenu sa stabilité et renforcé sa présence sur la scène mondiale. C’est un réel motif de satisfaction et de fierté pour tous », a-t-il indiqué Gilbert Kafana le haut représentant du Président de la République.

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks