Cohésion sociale et solidarité africaine : 14 personnalités distinguées pour les valeurs qu’ils incarnent

0:00

Le Comité International de Solidarité africaine (CISA) a ouvert ses portes, ce samedi 22 juin 2024, au bord de la lagune Ebrié, à la Caistab à Abidjan/Plateau, en présence de plusieurs personnalités venue de plusieurs pays de la sous-région Ouest Africaine.

Tous unis pour célébrer les grandes valeurs africaines. Placé sous le thème : ‘’célébrons nous vivant’’, parrainé par le Président de l’Assemblée Nationale, Adama Bictogo, par ailleurs Maire de la Commune de Yopougon.  A cette édition en Côte d’Ivoire, 14 personnalités ont également été honorés, au nombre desquelles figurent : Mme Simone Ehivet Gbagbo, Le Roi de Bouna, l’Imam Cissé Djiguiba, Maman Pauline, la Bergère, de la Communauté, Enfant Jésus Rosa Mistica, Jean Kacou Diagou, le Bishop Ouattara Mohamed Idriss et bien d’autres opérateurs économiques.

L’objectif du CISA est de célébrer et rendre hommage aux grandes valeurs africaines, ces hommes qui ont significativement impacter notre quotidien ; les célébrer de leur vivant pour les encourager à toujours mieux faire et pour susciter d’autres modèles de réussite dans nos communautés, créer une chaîne de valeurs des modèles de réussite partout en Afrique pour faciliter les affaires économiques entre eux dans un cadre de confiance fraternelle et de convivialité, venir en appui aux États dans leurs actions sociales à l’endroit des couches vulnérables.

Danses traditionnelles, cérémonie de distinction des acteurs, témoignages ont meublé cette étape en terre éburnéenne.

Selon le Président du CISA, Richard-Gabin Gbédé, « L’Afrique pour son développement a besoin d’une institution et pour avoir cette institution, il faut des hommes de qualité et digne de ce nom. Notre mission est de redynamiser les valeurs sociales et de cohésion sur le continent et c’est dans cet élan que nous avons crée le projet ‘‘célébrons nous vivant’’,  une grande nuit de cohésion sociale et de Solidarité africaine et qui ambitionne rendre hommage aux valeurs africaines. Ces hommes et femmes qui ont significativement impactés nos communautés. »,  a-t-il déclaré.

Poursuivant, le Président, Richard-Gabin Gbédé, a expliqué que « ce n’est pas un événement annuel. C’est un événement qui se tient de façon rotative à travers les pays d’Afrique. Vivant, nous les célébrons à titre anthume. Pendant que tu es là, nous voulons te dire que nous t’aimons ».

Le Secrétaire général du CISA, Siaka Koné a fait savoir que        « La solidarité africaine est une urgence et l’objectif est de redynamiser la chaleur sociale entre les fils et filles du continent, elle est une nécessité».

  1. Diagou Kacou, honoré à cette édition a témoigné sa reconnaissance aux organisateurs du CISA. Il a révélé qu’il «  n’est pas facile d’être entrepreneur et de réussir. Il appartient aux employés d’être heureux pour que l’employeur soit heureux. L’entreprise est un tout ; et quand tout réussi, l’employeur est plus que heureux. L’entrepreneuriat est un gros risque. Vous risquez votre argent en investissant dans l’entrepreneuriat. Tous ceux qui s’engagent dans l’entrepreneuriat doivent savoir que c’est un métier à haut risque. Que les employeurs soient beaucoup nombreux et surtout que les jeunes, cadres, intellectuelles créent leurs entreprises pour faire vivre l’économie du pays afin que le CISA distingue ces personnes. Ceux qui font marcher un pays, sont les créateurs d’entreprises. Travailler mains dans la mains pour que l’économie du pays marche », a-t-il déclaré.

Pour rappel, le Comité international de la solidarité africaine (CISA) est une organisation internationale apolitique dont le bureau est composé de neuf (09) membres issus des pays d’Afrique et de la diaspora ayant pour but de promouvoir la cohésion sociale dans les communautés africaines.

Kinshasa, Bangui, Malabo, Nairobi sont en ligne de mire pour les prochaines Éditions.

Josué Koffi

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks