Conférence des jeunes sur le climat : Les résultats de la Lcoy Côte d’Ivoire restitués

0:00

Dans le cadre de la Cop 27 qui s’est tenue à Charm El Cheick en Egypte, la Côte d’Ivoire a abrité la 4e édition de la Lcoy-Conférence des jeunes sur le climat accréditée par l’organisation jeunesse de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques.

Ce sont les locaux de l’Ambassade des États-Unis en Côte d’Ivoire qui ont accueilli la cérémonie de restitution de la LCOY intitulée « Green Pepite Community Initiative Conférence-LCOY/COP 27 ». Elle a eu pour objectif de présenter les résultats et recommandations de la LCOY 2022 dans le cadre de la Cop 27.
La cérémonie d’ouverture a débuté par les mots introductifs de M. Mark Zimmer Chargé des Affaires Publiques de l’Ambassade des États-Unis en Côte d’Ivoire, puis de M. Katcha, conseiller municipal, représentant le Maire de la commune de Cocody, Jean Marc Yace, suivi de M.Louis Gervais ANOMA, Spécialiste Programme et Chef du Secteur Education, représentant M. Mame Omar DIOP, Chef de Bureau et Représentant de l’UNESCO à Abidjan.
M. Dagnogo Sidi Braima, Directeur Général de l’Environnement représentant le Ministre a rappelé l’engagement du Ministre de l’Environnement et du Développement Durable avant déclaré ouvert l’atelier.

Pour Marie Josée Houénou, Coordonnatrice de la Lcoy Côte d’Ivoire et fondatrice de Wesisah, a présenté les résultats du projet LCOY mené depuis l’année 2018 puis ceux de l’édition 2022. Selon elle, la Lcoy 2022 a connu 2 activités principales. Notamment, la conférence introductive à l’American center de l’Université Félix Houphouët-Boigny, puis, une séance d’initiation au recyclage des déchets dans le village de Vridi Ako. A l’en croire, ces activités ont rassemblé 165 participants dont des ONG ivoiriennes (dont les Scouts universitaires, USEC, et l’ONG DECI).

Deux panels ont meublé la conférence à l’Ambassade des Etats Unis. Le premier a permis aux Dr Didi Regis, représentant la direction de la lutte contre les changements climatiques du MINEDD, Cheick Traoré de l’Ong 350 Côte d’Ivoire, Charles Baimey, consultant en changement climatique d’échanger avec les participants sur les résultats de la COP 27 et les enjeux po
‘’Femmes et Environnement’’ a été la thématique du second panel. Au rang des panélistes figuraient plusieurs femmes leaders œuvrant pour la cause environnementale. Notamment, son Excellence Madame Katherine Brooker, Ambassadrice de Grande Bretagne, Katherine Brooker, Mme Olola Vieyra Mifsud, représentante du Global Green Growth Institute en Côte d’Ivoire, Mme Anna Koffi, responsable de la cellule genre et changements climatiques du Programme Nationale contre les Changements Climatiques,
Mme Michèle Okala du Cameroun, représentant le réseau You-Can de L’UNESCO, Mme Sophie De Coninck, du UN Développement Capital Fund (UNCDF) en Ouganda, Mme Samira Machiatou, Présidente du WEP Niger, et Mr Alphadi le Magicien du Désert qui a tenu à partager un message en soutien à l’activité LCOY. La session modérée par Mme Houénou a permis de faire ressortir un ensemble de recommandations qui seront intégrés dans le projet de déclaration du projet.

Financée par WESISAH, la LCOY Côte d’Ivoire a contribué à sensibiliser près de 500 jeunes africains depuis 2018. Par ailleurs, ce projet a été soutenu par l’Ambassade des Usa, le ministère de l’environnement et l’Unesco sur la Côte d’Ivoire.

PK

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks