Côte d’Ivoire/ 1e édition ECOFEST : un Festival Culturel pour la Paix et la Diversité en Afrique de l’Ouest

0:00

La ministre de la Culture et de la Francophonie, Françoise Remarck, a réaffirmé l’engagement du gouvernement ivoirien pour la réussite de la première édition du Festival Ouest-Africain des arts et de la Culture (ECOFEST).

Lancement officiel de l’ ECOFEST

 Cet événement majeur se tiendra du 21 au 28 septembre 2024 à Abidjan. Lors du lancement de cette première édition le samedi 11 mai 2024, à Abidjan-Treichville, Mme Remarck, au nom du Premier Ministre Beugré Mambé, a souligné l’importance de mobiliser les entrepreneurs culturels pour faire de l’ECOFEST un succès et une référence. Le thème choisi pour cette édition, “La Culture, catalyseur de la paix, de la diversité et de l’intégration économique et sociale en Afrique de l’Ouest”, reflète l’engagement collectif de toute la région envers un secteur dynamique porteur d’espoir pour les jeunes.

 Nous semons les graines de la célébration, de la diversité de nos expressions artistiques, de la richesse de notre patrimoine et de la vitalité de nos créations contemporaines.

La culture, selon Mme Remarck, est le miroir de notre âme collective, reflétant notre histoire et notre identité. Elle est chargée de symboles et d’histoires. « Aujourd’hui, nous semons les graines de la célébration, de la diversité de nos expressions artistiques, de la richesse de notre patrimoine et de la vitalité de nos créations contemporaines. », a-t-elle indiqué.

Le Commissaire en charge du Département du Développement Humain (DDH) de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), Mamadou Serifo Jaquité, a exprimé sa gratitude au président de la République, Alassane Ouattara, pour son engagement constant en faveur de la paix et du développement régional. Il a également salué l’engagement de la ministre Remarck envers la culture et réaffirmé le soutien de l’UEMOA à la réussite de l’événement.

L’objectif de l’ECOFEST

Quant à la vice-présidente de la CEDEAO, Damtien Larbli Tchintchibidja, a souhaité que des événements tels que l’ECOFEST renforcent l’idée que la culture est une composante essentielle du développement humain, social et économique. Pour elle, ce festival, co-organisé par les Commissions de la CEDEAO et de l’UEMOA, vise à mieux préserver et valoriser le patrimoine ouest-africain, conformément à la volonté des chefs d’État et de gouvernement.

Par ailleurs, l’ECOFEST sera également l’occasion d’engager les acteurs publics et privés du secteur de la culture pour la promotion de la richesse culturelle de la sous-région. Ce rendez-vous culturel promet d’être un moment fort pour l’Afrique de l’Ouest, où la diversité artistique et la paix seront célébrées avec enthousiasme.

 

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks