Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara met fin aux fonctions d’Abdourahmane Cissé, Secrétaire Général de la Présidence

0:00

Le paysage politique ivoirien a récemment été marqué par une décision présidentielle significative. Le jeudi 30 novembre 2023, le président Alassane Ouattara a mis fin aux fonctions d’Abdourahmane Cissé, le Secrétaire Général de la Présidence de la République de la Côte d’Ivoire.

 Cette décision, communiquée via un décret officiel, a abrogé le décret N°2021-179 du 29 mars 2021, qui avait nommé M. Cissé en qualité de ministre, secrétaire général de la présidence.

Contexte de la décision : Selon le communiqué émanant de la présidence de la République, le président Ouattara a exprimé sa gratitude envers M. Abdourahmane Cissé pour sa contribution au bon fonctionnement de l’institution et son engagement envers le service de l’État. Cette annonce a été faite par Masseré Touré-Koné, la secrétaire générale adjointe de la présidence.

Les implications de cette décision : La révocation d’Abdourahmane Cissé de ses fonctions de Secrétaire Général de la Présidence soulève des questions quant aux raisons sous-jacentes de cette décision présidentielle. Cette mesure, qui intervient à un moment clé, suscite des spéculations quant à son impact sur la stabilité politique et institutionnelle du pays.

Le parcours de M. Abdourahmane Cissé : Avant sa révocation, Abdourahmane Cissé avait occupé des postes de responsabilité au sein de l’appareil gouvernemental. Sa carrière a été marquée par son rôle en tant que ministre, secrétaire général de la présidence de la République. La fin de ses fonctions suscite des réflexions sur son héritage et son impact sur la politique ivoirienne.

Réactions et perspectives : La décision du président Ouattara ne manquera pas de susciter des réactions diverses au sein de la population et de la classe politique. Les observateurs politiques scrutent déjà les possibles conséquences de cette révocation sur la dynamique politique du pays, notamment en période pré-électorale.

Par ailleurs, la révocation d’Abdourahmane Cissé en tant que Secrétaire Général de la Présidence marque un tournant dans la politique ivoirienne. Alors que le pays s’apprête à entrer dans une nouvelle phase de son histoire politique, les regards restent tournés vers les développements futurs et les ajustements potentiels au sein de l’administration présidentielle

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks