Côte d’Ivoire/Amélioration des conditions de vie : des commerçants en Assemblée générale informative pour la création de leur mutuelle  

0:00

Une Assemblée générale informative de la FENACCI, s’est tenue le 8 mars 2024, à la Marie d’Adjamé. Cette Assemblée générale avait pour but la création de la mutuelle générale des commerçants de Côte d’Ivoire (MUCCI).

Il faut souligner que le commerce en Côte d’Ivoire est l’un des piliers de l’économie du pays
(9,6% du PIB) avec un nombre de commerçant estimé à plus de 3 millions et environ 85% qui exercent leurs activités professionnelles dans l’informel, Il est difficile de les localiser et de les identifier si bien qu’ils ont du mal à être touchés par les programmes nationaux de sécurité sociale tels que la CMU et le RSTI. Très peu nombreux à disposer d’une assurance contre le risque maladie (moins de 8%). Selon la Direction Générale du Commerce Intérieur.

Les raisons

D’où la nécessité de fédérer leurs efforts, l’une des raisons de la création de la Mutuelle des commerçants de Côte d’Ivoire (MUCCI). L’objectif sera de contribuer à l’amélioration des conditions de vie et de travail des Commerçants et de leurs familles.

Pour le député-maire Fariikou Soumahoro, par ailleurs PCA de la mutuelle des commerçants de Côte d’Ivoire (MUCCI) a pris part à cette cérémonie, où il a situé le contexte de la création de cette mutuelle des commerçants. “Vous êtes sans ignorer que les commerçants sont les premiers acteurs de développement de notre pays et vous constatez aussi que même plusieurs dizaines d’années, nos marchés brulent et lorsqu’un marché brule c’est le commerçant qui est sur le carreau.

 « La création d’une mutuelle pour les commerçants pour que le ministère puisse prendre en compte les commerçants sinistrées lors des incendies et des marchés. »

Nous avons organisé un forum national des commerçants de Côte d’Ivoire. Et à la suite de ces forums, nous avons adressé à l’Etat de Côte d’Ivoire les conclusions pour demander la création d’une mutuelle pour les commerçants pour que le ministère puisse prendre en compte les commerçants sinistrées lors des incendies et des marchés. Également, vous êtes sans ignorer que les commerçants n’ont pas de retraite. », a déclaré le député-maire d’Adjamé.

Un appel lancé aux commerçants

Mais l’un dans l’autre, il fallait pour nous il était urgent pour nous en tant qu’un grand pays de la sous-région. Comme on le dit la Côte d’Ivoire c’est la locomotive de la sous-région mais un tel pays n’ayant pas de mutuelle pour plus de 3 millions de commerçants de compte notre pays n’a pas une mutuelle alors nous avons trouvé que cela n’était pas juste et qu’il fallait trouver une solution assez.

Dans son explication le PCA de cette mutuelle a annoncé une banque des commerçants « Effectivement, la mutuelle va prendre également une banque pour les commerçants.  Et pour ça je tiens à vous donner l’information à partir de ce lundi je reçois des partenaires qui viennent de l’extérieur pour venir nous enseigner et nous donner leur expérience à la matière. Et tout ça en prélude à la création de la mutuelle des commerçants. 

Au terme, de la rencontre, le député-maire Fariikou Soumahoro a lancé un appel à l’endroit de tous les commerçants de Côte d’Ivoire, « Que tous les commerçants adhèrent cette mutuelle qui est créer pour régler tous les problèmes que les commerçants rencontrent incendie, retraite, prêt bancaire etc.… »,a-t-il lancé.

Quant à Mme Aline OGBA, épouse DANAN, Directrice de l’insertion et de la promotion des activités commerciales (DIPAC), représentante du ministre du commerce, Dr Souleymane DIARRASSOUBA, elle a invité les commerçants à la mobilisation. « Soyez pret , mobiliser vous pour votre mutuelle », a-t-elle insisté.

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks