Côte d’Ivoire/Augmentation du prix de pain : les 3 faitières appellent à la reprise du travail

0:00

 La grève de 48 heures initiée par des acteurs du secteur de la boulangerie est levée. À l’issue d’une rencontre, qui a eu lieu le lundi 06 février 2023, avec le Premier Ministre Patrick Achi et des membres du gouvernement.

Les 3 faitières membres appellent les boulangers à reprendre leurs activités

Les 3 faitières membres des organisations du secteur ont appelé les boulangers à reprendre leurs activités, tout en annonçant la poursuite du dialogue avec le gouvernement. « A la suite d’une rencontre avec Monsieur le Premier Ministre qui a bien voulu nous recevoir ce jour, nous avons obtenu son engagement à s’impliquer personnellement dans la résolution de nos problèmes. En conséquence, nous décidons donc de la suspension de notre mot d’ordre d’arrêt de travail de 48 heures afin de permettre la poursuite des discussions. Nous appelons pour ce faire nos membres à reprendre sereinement le travail dès à présent », a déclaré Amadou Coulibaly, président du HPBCI.

« Nous décidons donc de la suspension de notre mot d’ordre d’arrêt de travail de 48 heures afin de permettre la poursuite des discussions. Nous appelons pour ce faire nos membres à reprendre sereinement le travail dès à présent »

Dans le même sens, Barry Youssouf, président de la FECOBPCI a rassuré les boulangers de la bonne disposition du gouvernement à apporter des solutions à leurs problèmes, non sans faire des précisions sur le prix du pain. « Nous demandons à tous les boulangers de Côte d’Ivoire de vaquer à leurs occupations, de travailler, d’ouvrir les boulangeries. Nous disons que le gouvernement reste à l’écoute de nos préoccupations qui seront prises en compte (…) le prix du pain n’a pas encore changé».

Pour sa part, Abey Akué Marius président de la FIBPCI a invité les boulangers à « avoir confiance au gouvernement de Côte d’Ivoire ». « Les problèmes qui sont les nôtres ont été posés à la bonne adresse et dans les jours à venir, chaque boulanger verra l’impact des décisions qui ont été prises au niveau de son vécu quotidien », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, au cours de la rencontre, le Premier Ministre a insisté sur la disponibilité du Président de la République et du gouvernement à trouver davantage de solutions viables pour le secteur de la boulangerie.

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks