Côte d’Ivoire/Célébration du 8 mars : le Réac célèbre la Journée internationale des femmes en mettant l’autonomisation au premier plan

0:00

En prélude de la Journée internationale des femmes, célébrée chaque 8 mars, le Réseau de réflexion et d’action du Grand Centre (Réac) a décidé de mettre à l’honneur ses femmes, les 2 et 9 mars 2024.

Cette célébration, le réseau ambitionne de mobiliser 50 millions, dont 40 millions sont réservés à l’autonomisation des femmes. « Les activités prévues pour cette journée, qui mettront en vedette des femmes à succès de Réac partageant leurs histoires et des informations sur les mécanismes de financement, marquent le début de nos célébrations de la Journée internationale de la femme.

La réduction de la pauvreté des femmes de Réac

Le point culminant de Réac sera le samedi 9 mars 2024, au Jardin Botanique de Bingerville. Notre objectif est de récolter des fonds pour soutenir la réduction de la pauvreté des femmes de Réac, avec un objectif total de 50 millions de francs CFA”, a déclaré le président de l’association, Michel Koffi, le 2 mars 2024, lors d’un atelier de renforcement des capacités entrepreneuriales à Cocody. Il a souligné que le programme de réduction de la pauvreté et d’autonomisation des femmes dans le Grand Centre de Côte d’Ivoire s’aligne sur la vision du président Alassane Ouattara, qui plaide pour une répartition équitable des richesses à travers l’autonomisation des jeunes et des femmes. Il s’est engagé à promouvoir l’épargne des femmes, à rendre les femmes du Grand Centre éligibles aux projets et programmes de réduction de la pauvreté, à améliorer leurs compétences et à faciliter un accès responsable au crédit pour la croissance économique.

« Notre objectif est de récolter des fonds pour soutenir la réduction de la pauvreté des femmes de Réac »

Notons que le thème de l’événement était « Investir dans les femmes : quelles stratégies pour l’autonomisation des femmes dans le Grand Centre ? Et il a sensibilisé 300 femmes de Réac aux outils d’épargne. « Cette journée de travail se terminera par l’ouverture de 300 comptes d’épargne chez notre partenaire bancaire. Pour bénéficier d’un accompagnement dans le futur, vous devrez démontrer votre attachement à l’épargne, votre sérieux dans la gestion de vos revenus, la transparence dont vous faites preuve et votre détermination. Pour changer votre situation actuelle. Vous devrez également vous adapter aux nouveaux défis et aux nouveaux rêves qui vous attendent”, a’t-il expliqué.

Le Ministre Gouverneur du district autonome de Yamoussoukro, Augustin Thiam, a réitéré son engagement à soutenir toutes les initiatives d’autonomisation des femmes. “Quand on aide un homme, on aide un individu. Mais quand on aide une femme, on aide une famille. Ainsi, sur les 50 millions qui seront générés, je fais un don de 10 millions de francs CFA et je m’engage à utiliser mes relations pour réunir les 40 millions de francs CFA restants”, a-t-il promis.


L’objectif du projet

Pour Léa Djatti, Coordinatrice du Secrétariat Technique du C2D sur l’éducation et la formation, ainsi que la promotion et l’accompagnement de l’entrepreneuriat féminin sont les clés de l’autonomisation des femmes. “Le premier pas vers l’empowerment commence par notre “volonté” personnel de changement, d’évolution. Obtenir un financement, avoir un emploi ou une activité, c’est possible ! Mais le maintenir, l’augmenter et atteindre l’autonomie financière et sociale de chacun de nous ! L’heure du changement est arrivée, unissons-nous pour transformer les défis auxquels nous sommes confrontés en opportunités, afin de façonner un avenir meilleur pour nous-mêmes, nos familles et pour tous”, a -t-elle exhorté.

A travers son projet d’autonomisation des femmes, Réac a pour objectif d’accompagner les femmes de 18 à 55 ans dans le financement des Agro-entreprises, des PME et des projets collectifs de femmes. Il vise surtout à adopter un programme de formation gratuit avec le programme Emploi Jeunes au bénéfice des femmes.

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks