Côte d’Ivoire/Cinéma Film Commission : un avenir lumineux pour le septième Art

0:00

La Côte d’Ivoire Cinéma Film Commission un nom qui résonne avec promesses et opportunités. Dans un pays où la richesse culturelle et la beauté naturelle se mêlent harmonieusement. La ministre de la Culture et de la Francophonie, Françoise Remarck, s’est engagée le mercredi 24 avril 2024 à Abidjan Cocody, Cette nouvelle initiative est un pas audacieux vers l’avenir cinématographique.

L’engagement du ministère

Françoise Remarck, ministre de la Culture et de la Francophonie, a pris la parole lors de la cérémonie de lancement à Abidjan Cocody. Son engagement envers la croissance et la structuration de la Côte d’Ivoire Film Commission est palpable. Elle sait que ce moment est décisif pour l’industrie cinématographique du pays.

 Le ministère de la Culture et de la Francophonie de Côte d’Ivoire est mobilisé pour accompagner cette croissance et structurer le dispositif présent

Depuis les ouvertures du cinéma Majestic Président de Yamoussoukro et de Pathé le 23 avril, le parc de salles professionnelles de cinéma a plus que doublé. Une croissance exponentielle qui nécessite une approche réfléchie et coordonnée.

La ministre a souligné la volonté de son ministère de revoir le dispositif public actuel. La réorganisation interne et les changements visibles sont au cœur de cette démarche. « Le ministère de la Culture et de la Francophonie de Côte d’Ivoire est mobilisé pour accompagner cette croissance et structurer le dispositif présent », a-t-elle déclaré.

L’objectif

L’objectif est de mieux servir les professionnels du secteur cinématographique.Mais ce n’est pas tout. La collaboration avec l’ambassade de France sur le projet « Terre de Cinéma » est une étape importante. Elle met en lumière la vision de la Côte d’Ivoire comme une terre de tournage diversifiée. Les paysages variés, la culture vibrante et l’accueil chaleureux font de ce pays une toile de fond idéale pour les réalisateurs du monde entier.

Et voilà, la Côte d’Ivoire Cinéma Film Commission est née. Hébergée au sein de l’Office national du cinéma de Côte d’Ivoire (ONAC-CI), elle a une mission claire : accueillir et accompagner les productions étrangères. Mais ce n’est pas tout. Elle a également pour rôle de promouvoir activement la Côte d’Ivoire comme une destination cinématographique de premier plan.

Que ce soit pour les cinéastes en quête d’authenticité, les producteurs cherchant des décors exotiques ou les acteurs désireux de se plonger dans une culture riche, la Côte d’Ivoire est prête à briller sous les projecteurs. La magie du cinéma se mêlera à la beauté de ce pays, et nous attendons avec impatience les histoires captivantes qui en découleront.

En matière de visibilité externe, Françoise Remarck a manifesté son ambition de promouvoir une marque dédiée au cinéma ivoirien. « Cette marque, baptisée “Côte d’Ivoire Cinéma”, sera progressivement développée au fil de leurs initiatives. La première de ces nouvelles actions consiste en la mise en place d’un service portant le même nom, Côte d’Ivoire Cinéma. », a-t-elle dit.

Cette initiative est prometteuse et pourrait contribuer à la promotion du cinéma local ainsi qu’à la valorisation de la culture ivoirienne à l’échelle nationale et internationale. Il est essentiel de soutenir de telles initiatives pour encourager la créativité artistique et renforcer l’identité culturelle du pays.

 

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks