Côte d’Ivoire/Commémoration de la journée internationale de la femme : la sensibilisation de la communauté de Bonoua sur le droit des femmes migrantes

0:00

La Journée internationale de la femme est célébrée le 8 mars de chaque année, dans le cadre des luttes historiques des femmes pour l’égalité des sexes et les droits fondamentaux.

Le samedi 9 mars 2024, la Journée internationale des droits de la femme a été commémorée à Bonoua, par le Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme (HCDH) à travers le projet PROMIS.

Des progrès ont été réalisés dans la promotion des droits des femmes et des filles en Côte d’Ivoire. Le gouvernement ivoirien a promulgué des lois pour garantir l’égalité des sexes et protéger les droits des femmes. Des mesures ont été prises pour lutter contre les violences basées sur le genre (VBG) et promouvoir l’autonomisation économique des femmes.

La VBG reste un problème important

Malgré ces progrès, des défis persistants en Côte d’Ivoire. La VBG reste un problème important, avec des taux élevés de violence domestique, de mutilation génitale féminine et d’autres formes de violence contre les femmes et les filles. Même si des progrès ont été réalisés en matière d’éducation des filles et d’accès des femmes aux postes de direction, des inégalités persistantes dans ces domaines.

« L’objectif principal de cette activité est de commémorer la Journée Internationale de la Femme tout en sensibilisant la communauté de Bonoua sur les droits des femmes »

Selon le Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH 2021), la Côte d’Ivoire compte une population de familles non-ivoiriennes totalisant 6.435.835, soit 22% de la population totale de 29.389.150 habitants. Ces populations migrantes sont réparties sur tout le territoire ivoirien. La ville de Bonoua est une ville cosmopolite avec une forte densité de migrants en raison de la présence de nombreuses plantations de cultures de rente comme l’hévéa et l’ananas, ainsi que d’une grande zone industrielle produisant des produits pour des marques connues qui attirent un afflux important de touristes. Les migrants qui constituent la main-d’œuvre.

Le projet PROMIS

Le Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme (HCDH) soutient Ureport Bonoua à travers le projet PROMIS pour cette activité spécifique, avec une implication importante des jeunes filles de cette plateforme. La commémoration a été menée en collaboration avec d’autres agences des Nations Unies dans une approche « One UN ».

Selon Mme Kouamé Sylvie du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme (HCDH), L’objectif principal de cette activité est de commémorer la Journée Internationale de la Femme tout en sensibilisant la communauté de Bonoua sur les droits des femmes, notamment ceux des femmes migrantes et les Violences Basées sur le Genre (VBG) contre les femmes migrantes. « Le HCDH, à travers le projet PROMIS, apporte son soutien à Ureport Bonoua pour cette activité spécifique, qui vise également à collaborer avec d’autres agences des Nations Unies. » 

Pour la “Cheffe de Section Adolescents et Jeunes/UNICEF-Cote d’Ivoire-, Mme Juliette FAIDA, a indiqué sa joie de voir des progrès en Côte d’Ivoire « Je suis ravie d’être ici aujourd’hui pour exprimer mon amitié et ma gratitude pour cet événement important dédié aux femmes. J’espère que cette occasion sera axée sur l’apprentissage, la réflexion et le partage d’expériences, car chaque 8 mars nous donnons l’occasion d’évaluer les défis spécifiques auxquels sont confrontées les femmes au quotidien. », a -t-elle dit.

Quant à Cyrille AMOU, Coordonnateur de U-Report Bonoua, a exprimé l’engament des femmes migrantes « Aujourd’hui, la question des droits des femmes est sans aucun doute l’un des sujets les plus cruciaux auxquels notre communauté est confrontée, en particulier les femmes migrantes. C’est pourquoi U-Report Bonoua, en collaboration avec le HCDC, a décidé de se concentrer sur les injustices vécues par les femmes. »

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks