Côte d’Ivoire/Enjeux électoraux et appel à la dissolution de la CEI “Rémi Yao Ebrin” : lutte pour une CEI indépendante et des élections Sereines

0:00

Le président de la Plateforme pour l’Engagement Citoyen en Côte d’Ivoire (PEC-CI), Rémi Yao Ebrin, a tenu une conférence de presse au siège de son organisation le mercredi 19 juin 2024.

Parmi les sujets abordés, la réforme de la Commission Électorale Indépendante (CEI) a été mise en avant, considérée comme un gage d’élections crédibles et sans violences.

La dissolution de la CEI

En tant que leader de la principale organisation citoyenne en Côte d’Ivoire, Rémi Yao Ebrin a souligné que tous les acteurs politiques exigent la dissolution de la CEI. Selon lui, cette institution a été à l’origine des crises post-électorales qui ont marqué le pays au cours des deux dernières décennies.

Nos propositions pour des élections apaisées et sans violences demeurent inchangées. Nous préconisons la dissolution pure et simple de la Commission Électorale Indépendante actuelle

Les Ivoiriens appréhendent les échéances présidentielles de 2025. Rémi Yao Ebrin a déclaré : « Nos propositions pour des élections apaisées et sans violences demeurent inchangées. Nous préconisons la dissolution pure et simple de la Commission Électorale Indépendante actuelle, dont la composition ne reflète pas une réelle indépendance. La majorité de ses membres sont des militants actifs de partis politiques. »

Les enjeux

Face aux enjeux, le président de la PEC-CI s’engage à préserver la cohésion sociale, à améliorer durablement les conditions de vie des Ivoiriens, à défendre les acquis de la jeune démocratie et à garantir le respect des libertés individuelles et collectives.

« Le combat que nous devons mener aujourd’hui doit être au-delà de nos intérêts personnels et égoïstes, nos populations souffrent énormément et elles ont la peur aux ventres quotidiennement à l’orée des échéances présidentielles de 2025, car les signaux sont au rouge, raison pour laquelle nous avons participé à la mise en place du Rassemblement pour l’Alternance Pacifique en Côte d’Ivoire (RAP-CI), qui regroupe 04 Partis politiques et
la Plate-forme des 37 Organisations de la société civile ivoirienne que nous présidons,afin d’anticiper pour couper le mal qui se trouve dans les racines » a déclaré Rémi Yao Ebrin.

Rémi Yao Ebrin a conclu en affirmant que la souveraineté de la Côte d’Ivoire doit être une réalité, et que la liberté est un droit absolu et non négociable pour la génération actuelle.

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks