Côte d’Ivoire : une bande de malfaiteurs qui opérait depuis la Maca a été chopée

0:00

Selon un communiqué émanant du procureur de la République d’Abidjan, une bande de malfaiteurs opérant dans le district d’Abidjan ainsi qu’à l’intérieur du pays a été mis hors d’état de nuire.

Le procureur de la République d’Abidjan, Adou Richard avec les services de la police criminelle a mis le grappin sur une bande de malfrats qui sévissaient sur en Côte d’Ivoire dans ces derniers temps.  Fait étonnant, le chef de la bande élaborait les stratégies d’attaques depuis sa cellule à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan. Ci-dessous l’intégralité du communiqué.

COMMUNIQUE DU PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE D’ABIDJAN

Depuis quelques mois, plusieurs attaques à mains armées commises en réunion et avec violences ont été perpétrées dans diverses communes du District d’Abidjan, notamment Treichville, où un veilleur de nuit a été froidement abattu, et Marcory, mais également dans certaines villes de l’intérieur du pays, à savoir Vavoua, Duékoué, Daloa et San-Pedro.

L’enquête ouverte par les services de la Direction de la Police Criminelle, a permis, sur indication anonyme, l’interpellation de Kouakou N’Goran, lequel projetait, avec sa bande, d’attaquer une agence de transfert d’argent à Daoukro.

Au cours de leurs investigations, les agents enquêteurs ont pu établir que toutes les attaques graves mentionnées plus haut ont été commises par la même association de malfaiteurs.

 Par ailleurs, les officiers de police judiciaire sont parvenus à appréhender d’autres personnes que sont les nommés Ouedraogo Inoussa, Tra Bi Yannick alias Petit Peulh, Bah Rodrigue alias Drigo, Tra Bi Seh Donatien, Some Dominique, Pabelguem Dramane et Gnanan Bi Tra Rodrigue alias Getheme ou Euro, le chef de la bande. Ce dernier coordonnait les activités du groupe et donnait des instructions depuis la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA), où il était détenu.

Déférés le 10 janvier 2023 au Parquet, les susnommés ont été traduits devant le Tribunal correctionnel suivant la procédure de flagrant délit.

 Vidant sa saisine ce jour, le Tribunal correctionnel a relaxé les nommés Tra Bi Seh Donatien et Some Dominique, reconnu tous les autres prévenus coupables des faits à eux reprochés et, en répression, les a condamnés à l’emprisonnement à vie.

C’est le lieu pour le Procureur de la République, au regard des lourds préjudices financiers subis lors des attaques à mains armées, d’inviter les opérateurs économiques à privilégier les virements bancaires et d’appeler ceux d’entre eux qui doivent nécessairement manier des espèces, à observer la plus grande prudence dans le transport de leurs fonds.

Fait à Abidjan, le 17 janvier 2023

 Le Procureur de la République d’Abidjan

ADOU Richard Christophe

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks