Cyber Africa Forum 2024 : l’intelligence artificielle et la cybersécurité au cœur des débats les 15 & 16 avril prochains

0:00

La 4e édition du Cyber Africa Forum (CAF) se tiendra les 15 & 16 avril 2024 à Abidjan, en Côte d’Ivoire. L’information provient d’un communiqué de presse dont World canal info a reçu copie, en date du mardi 19 décembre dernier.

 Axé sous le thème “Risques cybernétiques et intelligence artificielle (IA) : quelles stratégies de défense face aux nouvelles menaces numériques ?”, il proposera un ensemble de solutions pour contrer les nouvelles menaces cyber. De plus, cette nouvelle édition offrira une analyse holistique des enjeux et opportunités de l’intelligence artificielle (IA). Un focus particulier sera mis sur le renforcement des partenariats public-privé dans le domaine numérique, aussi bien à l’échelle régionale qu’internationale, consolidant ainsi la réponse collective aux défis numériques émergents.

Depuis sa première édition en 2021, le Cyber Africa Forum (CAF) s’est affirmé comme la plateforme d’affaires et d’influence pour la promotion de la sécurité numérique en Afrique, mais également pour la sensibilisation aux risques associés à la cybercriminalité sur le continent. Élever la conscience collective sur les enjeux critiques liés à la sécurité numérique en Afrique, tel est ainsi le principal objectif du CAF. L’événement rassemble depuis près de quatre ans les plus hauts décideurs et dirigeants lors de conférences et tables rondes dédiées à cette cause cruciale. L’édition 2023, placée sous la thématique “Enjeux, acteurs et partenariats : quelles solutions pour sécuriser la transformation digitale de l’Afrique”, a réuni quelque 2 500 participants, plus de 60 intervenants de renom, environ 70 partenaires et sponsors, ainsi qu’une centaine de leaders des secteurs public et privé.

Popularisée par le lancement public de ChatGPT en novembre 2022, l’intelligence artificielle (IA) connaît un essor fulgurant. Cet élan promet de bouleverser de manière significative le secteur de la cybersécurité. A la fois source d’opportunités et de menaces, cette technologie représente un enjeu majeur pour la sécurité numérique. Si d’un côté, les algorithmes intelligents renforcent les capacités défensives des organisations en détectant et analysant les cybermenaces, de l’autre, l’IA est exploitée pour élaborer des attaques sophistiquées et contourner les mesures de sécurité classiques.

L’édition 2024 de l’enquête annuelle Global Digital Trust Insight, conduite par le cabinet de conseil et d’audit PwC auprès de 3 800 dirigeants d’entreprises dans 71 pays, souligne une perception mitigée de l’émergence de cette technologie. Les résultats révèlent que 72% des entreprises sondées considèrent l’intelligence artificielle générative comme une menace potentielle. En réponse à cette préoccupation croissante, un nombre significatif d’entre elles ont renforcé leurs investissements en cybersécurité afin de se prémunir contre les cybermenaces.

En Afrique, l’IA offre un potentiel considérable. D’ici 2030, selon les projections du rapport intitulé “Sizing the prize : What’s the real value of AI for your business and how can you capitalise ?” de PwC, l’intelligence artificielle pourrait représenter jusqu’à 15,7 % du PIB africain, générant ainsi une valeur ajoutée de 1,2 milliard de dollars. Cependant, les attaques cybernétiques exploitant l’IA se multiplient, devenant de plus en plus complexes à contrer et à détecter. En 2022, plus de 2,8 millions d’attaques ont touché quelque 27 500 entreprises ivoiriennes.

Face à ces menaces et défis émergents, le Cyber Africa Forum se positionne comme une opportunité unique pour repenser les stratégies et renforcer la collaboration entre les parties.

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks