Éducation financière et sociale : les acteurs plaident pour son inclusion dans le système

0:00

Un atelier de partage des progrès et de plaidoyer pour l’éducation financière et sociale en Côte d’Ivoire a réuni les 6 et 7 juin 2024, à Abidjan-Cocody-Angré 7e tranche plusieurs experts des ministères, institutions, administrations publiques et privées, du secteur agricole et autres.

Ct atelier  est organisé par l’Institut africain pour le développement économique et social (Inades-formation) avec l’appui technique et financier de Aflatoun.

Cet atelier s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’adoption de la Stratégie nationale d’inclusion financière (Snif) 2019-2024 qui vise à renforcer les capacités des institutions clés responsables de l’inclusion financière ainsi que les compétences des populations, notamment celles à faibles revenus, les jeunes, les femmes, les producteurs ruraux, les salariés, les Pme afin de les préparer à accéder et à utiliser judicieusement les services financiers pour le développement de leur service.

Les objectifs de la rencontre

Selon Sena Adessou Kwaku secrétaire général d’Inades-formation, l’objectif est de faire de plaidoyer en soulignant l’importance de l’intégration des compétences sociales et financières des adolescents dans tout système éducatif. A travers cette rencontre, tirer des approches stratégiques et des étapes méthodiques pour la période qui suit et avec les parties prenantes et les acteurs impliqués en Côte d’Ivoire.

Pour lui, l’éducation financière constitue l’une des plus importants enjeux pour l’inclusion sociale et financière des populations.  Elle fait l’objet d’un intérêt croissant auprès des organisations internationales et des gouvernements.

« Les objectifs visés par cette stratégie nationale, sont principalement de réduire le taux des populations vulnérables de 44% (en 2017) à 15% (en 2024), d’accroitre le taux de bancarisation de 19,7% (en 2016) à 50% et de faire progresser le taux d’inclusion financière de 40% en 2017 à 60%. », a indiqué M. Sena Adessou Kwaku.

Les engagements fermes

A l’ouverture de l’atelier tenu le 6 juin 2024 M. Léon Akandy responsable des affaires financière représentant le directeur de la coordination et de l’exécution des projets (Decep) du Ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation M. Salif Koné s’est réjoui de l’initiative qui permet de transformer des vies et de préparer l’avenir conduisant ainsi, à l’indépendance et à l’inclusion financière. Toutefois, le représentant du ministère a réaffirmé sa ferme volonté de l’intégration dans le système scolaire afin de doter les élèves, futurs citoyens, de capacités et de compétences sociales et financières dès leur plus jeune âge.

Au terme de cette rencontre, plusieurs recommandations ont été faites. Il s’agit, entre autres, d’élaborer des modules de formation sur les relations à l’argent- éducation à la lutte contre la corruption ; développer une synergie d’action entre les intervenants ; mettre à contribution toutes les directions des Ministères en charge de l’éducation-formation pour l’intégration de l’éducation sociale et financière dans les cursus scolaires et enfin développer des stratégies de compétitions incitatives entre les écoles sur l’éducation sociale et financière.

JB

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks