Football/ 34ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations TotalEnergie Côte d’Ivoire 2023 : Le Syli National se qualifie sur le fil

0:00

C’est devant plus de 36 000 spectateurs que la Guinée Conakry a arraché sa qualification historique en élimination directe dans une CAN dans les derniers instants face à la Guinée Équatoriale. Et cela, sur un étriqué 1 but à 0, but inscrit par Mohamed Bayo. Une victoire qui permet aux poulains de Kaba Diawara de filer en quart de finale.

C’était un huitième de finale très engagé et plein de détermination entre les deux Guinées. Toutes deux affichaient la rage de vaincre. Les 11 entrants du coach guinéen Kaba Diawara n’ont pas manqué de mettre la pression sur la défense équato-guinéenne dès le début du match en tentant de prendre rapidement le dessus. Comme à son habitude depuis le début de cette CAN, le Nzalang Nacional a, quant à lui, choisi de laisser l’adversaire faire le jeu et de procéder par les contres. Le même scénario s’est répété contre la Côte d’Ivoire, ce qui a été payant. Au constat, ce fut une rencontre qui s’est finalement enlisée sur un faux rythme. Les équipes se réservaient comme si elles voulaient laisser l’initiative du jeu à leur adversaire. Au-delà de ce jeu qui paraît équilibré, ce sont les supporters qui n’ont pas vu le spectacle attendu des deux équipes jusqu’à la pause.

Au retour de la seconde période, c’est le Sily National qui s’est montré plus percutant. Et pour preuve, à la 50ème minute, le match a fini par s’emballer après un but refusé à Mory Konaté. Seul au deuxième poteau, le défenseur guinéen a ajusté Jesus Owono d’une tête imparable à la reprise d’un coup-franc venu de la gauche, mais l’arbitre a signalé à juste titre le hors-jeu. À la 54ème minute, les Equato-guinéens vont jouer en infériorité numérique suite à l’expulsion de Federico Bicoro pour un pied haut qui a atteint le ventre du Guinéen Mohamed Bayo. À 11 contre 10, le Syli National va cependant être à deux doigts de se faire piéger après que l’arbitre ait sifflé un penalty en faveur du Nzalang suite à une faute dans la surface sur Iban Edu.

C’est le capitaine, Emilio Nsue, qui va prendre la responsabilité de le frapper. Une frappe qui va finir sa course sur le montant gauche d’Ibrahim Kone, pourtant pris à contrepied. Une occasion manquée qui met en confiance le Syli National. Ils vont multiplier les offensives sur la défense équato-guinéenne. Ainsi, sous la pression des attaquants guinéens, le Nzalang a longtemps tenu le choc. Mais c’est finalement Mohamed Bayo qui va délivrer les nombreux spectateurs du stade d’Ebimpé en propulsant de la tête un centre millimétré envoyé par Ibrahim Diakité. La balle finit sa course dans la cage d’Owono à la 98ème minute de jeu. Une victoire qui permet au Syli National de rentrer dans l’histoire et d’obtenir son ticket pour les quarts. Une rencontre qui laisse un goût amer pour les Equato-guinéens d’avoir laissé passer leur chance après le penalty raté.

Dider Fahe

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks