Gouvernance et commerce du bois : Laurent Tchagba vise le port d’Anvers de Belgique pour s’imprégner des réalités de la mise en œuvre du projet Apv-Flegt

0:00

Le ministre des Eaux et Forêts, Laurent Tchagba a visité, le jeudi 22 février 2024, le port d’Anvers en Belgique.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord de partenariat volontaire sur l’application des règlementations forestières, la gouvernance et le commerce du bois et produits dérivés (Apv-Flegt).  Il s’est agit pour M. Tchagba de voir la mise en œuvre de l’accord signé avec l’Union européenne le lundi 19 fevrier 2024, a Bruxelles en Belgique. Mieux, cette initiative vise à renforcer la coopération entre la Côte d’Ivoire et l’Union européenne pour garantir une exploitation légale et responsable des ressources forestières.

La visite du port d’Anvers a permis à M. Tchagba et à sa délégation de bénéficier de l’expertise belge en matière de réception, de stockage et d’enlèvement des expéditions de bois en provenance de pays comme la Côte d’Ivoire. Cela offre une opportunité précieuse pour accélérer les réformes nécessaires à la mise en œuvre de l’Apv-Flegt. En s’inspirant des meilleures pratiques observées, M. Tchagba vise à réaliser les objectifs sociaux, environnementaux et économiques de l’accord dans des délais raisonnables.

Cette démarche du ministre Laurent Tchagba témoigne de l’engagement ferme de la Côte d’Ivoire à devenir un exemple de référence en matière de mise en œuvre de l’Apv-Flegt. La signature de cet accord en octobre 2022, après des négociations concluantes en juin de la même année, marque une étape cruciale dans la coopération entre la Côte d’Ivoire et l’Union européenne pour promouvoir une gestion forestière durable et responsable.

La visite du ministre Tchagba au service d’inspection du Port autonome d’Abidjan et à la société Abidjan Terminal avant sa rencontre à Bruxelles souligne l’importance accordée par la Côte d’Ivoire à comprendre et à mettre en œuvre les procédures d’exportation des produits forestiers dans le cadre de l’Apv-Flegt.

En tant que 10e pays à signer cet accord avec l’Union européenne, la Côte d’Ivoire s’engage à respecter les exigences légales de l’accord pour garantir la légalité et la traçabilité des bois et produits dérivés échangés. Cette démarche vise à améliorer la gouvernance forestière, en prenant en considération les aspects sociaux et environnementaux, dans le but de lutter contre la déforestation et d’augmenter la superficie forestière à plus de 6 millions d’hectares d’ici 2030.

Willy Ted

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks