Interview André DJRO Yoboukoi Bingerville/  Akouai-Agban Après la rencontre initiée par le doyen du village, André DJRO Yoboukoi président du foncier :   « nous sommes  satisfaits de cette rencontre »

0:00

Monsieur André DJRO Yoboukoi est administrateur de Société et Président du foncier du village de Akouai-Agban. A la fin de la rencontre initiée par le doyen du village  (le Nanan), pour discuter des problèmes fonciers du village, le Mercredi 14 décembre 2022, nous lui avons tendu notre micro pour connaître davantage les raisons qui ont motivé cette rencontre et les grandes décisions qui en ont été arrêtées.

Bonjour Monsieur le Président, dites-nous, quelles sont les raisons qui ont motivé cette rencontre ?

Le doyen du village en accord avec le chef du village a jugé bon d’interpeller les opérateurs fonciers qui ont une convention avec l’ancien chef du village, en vue de s’imprégner du travail qu’ils ont effectué sur la parcelle de N’doupopoto qui appartient au village de Akouai-Agban. C’est donc cela qui a motivé le doyen du village (le Nanan) en accord avec le chef du village, l’Honorable Adobi Aké Placide Guy-Marie de convoquer cette réunion publique sur la place publique du village.

Pourquoi pas le chef du village qui convoque cette rencontre et c’est le doyen qui en a pris l’initiative ?

Comme je le disais tantôt, cette rencontre a été initiée par le doyen du village en accord avec le chef du village. Vous devez savoir que la place publique du village est considérée comme le temple sacré du village. Et là-bas, seul le doyen du village, le Nanan a l’onction d’y convoquer une réunion publique. Mais le chef du village peut demander au doyen du village de convoquer une réunion sur la place publique. C’est ce qui a été fait dans ce cas. C’est donc le chef du village et le doyen du village qui ont convoqué cette rencontre.

Que pensez-vous du contenu des échanges que vous avez eus plus précisément de ce qu’ont dit les opérateurs qui ont pris part à cette rencontre ?

Parmi les opérateurs convoqués, seul Monsieur Niangoran Martin, a honoré cette rencontre de sa présence. Ce qui a le plus choqué la population, c’est l’absence de Monsieur Diomandé Gbê qui s’est fait représenter par l’ancien chef du village en tout cas c’est ce qui nous été donné de constater. Puisque c’est lui qui a défendu tout le temps Monsieur Diomandé Gbê qu’il a  même félicité. Nous regrettons cela. Compte tenu de la sensibilité de son dossier, on aurait souhaité que lui-même, il soit présent pour que toutes les équivoques soient levées. Cette absence n’a vraiment pas été du goût de la population, surtout ceux qui ont aujourd’hui en charge, la gestion du village.

Quelles sont en substance les grandes décisions qui ont sanctionnés cette rencontre et quelles en sont vos impressions ?

Je voudrais profiter de votre micro pour dire un grand merci au doyen du village Nanan Ahibé Mathias qui a demandé de façon sage à Monsieur Diomandé d’arrêter les travaux qu’il avait entrepris sur le site de N’doupopoto en vue de permettre à la nouvelle chefferie de s’imprégner de son travail et surtout de comprendre le contrat qu’il a signé avec l’ancien chef. Nous sommes partis de cette rencontre satisfaits et nous espérons désormais que tous, nous allons regarder dans la même direction pour le développement harmonieux de notre village.

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks