Journées africaines des ressources humaines (Jarhs) : Après la Can de football, les hostilités de la Can des Drh lancées

0:00

En vue de renforcer les capacités de ses membres et d’assurer la performance du capital humain dont elle a la charge, l’Association des Ressources humaines africaines (Afdip) s’est dotée d’un programme dénommé ‘’Journées africaines des ressources humaines’’. Elles sont meublées par des panels, des présentations, des ateliers interactifs… 

La 21e édition de ces journées se tiendra, du 27 au 29 juin 2024, à Abidjan, sous le thème ‘’Synergie secteurs public et privé pour un développement durable du capital humain en Afrique’’. L’information a été donnée, le vendredi 26 avril 2024, à Cocody, lors d’une conférence de presse, par Souleymane Soro, président du Réseau ivoirien des gestionnaires des ressources humaines (Rigrh).

Faut-il le souligner, cette édition, la 21e du genre en Afrique et la 5e en Côte d’Ivoire, vise, selon Souleymane Soro, à communiquer sur le niveau du développement du capital humain sur le continent africain. Mais surtout à « mener des réflexions sur le processus de croissance inclusive basée sur l’humain, tout en identifiant les processus clés qui vont permettre à la technologie Rh de pouvoir être un moteur d’accélérateur pour les entreprises ». « Ces journées sont une occasion unique pour tous les acteurs des ressources humaines, dirigeants comme professionnels, de pouvoir se retrouver toutes les deux années dans un pays africain, à l’image de la Can, pour célébrer cette grand-messe des ressources humaines. C’est une occasion de rééditer la Can mais cette fois avec différents acteurs, où il n’y aura pas de vainqueur ni de vaincu. Il y aura simplement un partage d’expériences et de connaissances », a expliqué Souleymane Soro.

Qui a souligné que 300 personnes venues de 21 pays sont attendues.
En sus, il a fait savoir que l’idée à la fin de ces trois jours d’assises, est de faire un livre contenant les recommandations des secteurs privé et public, pour un capital humain plus performant.

Pour la réussite de cette édition, Souleymane Soro a appelé à la mobilisation des Drh et tous ceux qui s’intéressent au capital humain ainsi que la population ivoirienne à prendre part à ce rendez-vous du donner et du recevoir. « Le challenge pour nous, pour vous, pour la Côte d’Ivoire, c’est de montrer qu’au-delà du sport, la Côte d’Ivoire est aussi présente au niveau du développement du capital humain.

Soyons une force de proposition et non une force de critique », a-t-il exhorté.

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks