Le Groupement des Sapeurs-pompiers Militaire célèbre ses 50 ans au service de la nation

0:00

La journée du jeudi 20 Juin 2024 a été marquée par la célébration militaire de prise d’arme et la cérémonie de distinction des retraités à l’occasion des festivités du Cinquantenaire du Groupement des Sapeurs-pompiers Militaire. Un moment emprunt d’émotions célébré à la caserne de l’Indenié à Abidjan.

Placée sous le parrainage du Ministre Fidèle Gboroton Sarassoro, Directeur de Cabinet du Président de la République de Côte d’Ivoire, cette célébration du cinquantenaire du GSPM vise à honorer les hommes et femmes du feu pour l’assistance permanente qu’ils apportent aux populations ivoiriennes depuis 1974 jusqu’à 2024.

« La commémoration du cinquantenaire de votre Groupement est l’occasion de rendre hommage à votre engagement exceptionnel, à votre professionnalisme exemplaire et à votre compassion inébranlable. Vous représentez l’esprit de solidarité et de sacrifice qui est l’essence même du métier de sapeur-pompier.

Les sacrifices que vous consentez et les efforts que vous déployez, tout au long de l’année, sont mis en évidence par ces temps de fortes pluies, où votre disponibilité et votre sens du devoir sont constamment sollicités pour sauver des vies », a déclaré le Parrain de cette cérémonie.

Patron de la cérémonie, le ministre d’Etat, ministre de la Défense Téne Birahima Ouattara s’est félicité de ces avancées et de ces acquis du GSPM qui sont les fruits du leadership du Chef de l’Etat, Alassane Ouattara, et rendu hommage aux soldats du feu décédé dans l’exercice de leur fonction au nombre de sept en 50 ans.

Le Ministre d’État, Ministre de la Défense, Téné Birahima Ouattara, a pour sa part indiqué que « La célébration du cinquantenaire du Groupement de Sapeurs-Pompiers Militaires, qui est un devoir de mémoire, est l’occasion pour moi de rendre hommage à ces hommes et femmes, qui au quotidien, sauvent des vies humaines. Ils le font sans considérations ethniques, religieuses ou politiques, souvent au péril de leur propre vie, parfois en étant marqués à vie, physiquement ou moralement. Je voudrais saluer la bravoure et l’engagement de tous ces hommes et ces femmes du feu. Pendant cette période de hautes intempéries que vit notre pays, Déjà, plus de 346 interventions de nos hommes ont permis de limiter considérablement tous ces drames en vies humaines que nous regrettons et déplorons. Nous avons une pensée pieuse pour toutes ces victimes. Par ailleurs, l’ouverture de cette nouvelle salle facilitera les interventions et les opérations du Groupement des Sapeurs-Pompiers Militaires (GSPM) ».

Au titre des interventions, en 2023, le nombre des interventions du Groupement des Sapeurs-pompiers militaires (GSPM) de Côte d’Ivoire connaît une hausse exponentielle, passant de 6 516 en 2011 à 37.920 en 2023, soit 500% en une décennie, a annoncé le commandant du GSPM, le colonel Amorissani Maxime.

Le GSPM est né en 1974 dans un contexte d’essor économique qu’il a plu aux Ivoiriens d’appeler le Miracle ivoirien afin d’accompagner le développement socio-économique, industriel, urbain et démographique du pays. Depuis 2022, ce corps a été marqué par un vent de renouveau et un renforcement capacitaire conséquent », a rappelé le colonel Amorissani Maxime.

En effet, le Chef de Corps du GSPM, a informé qu’«  il y a eu la création de 3 nouvelles casernes, Korhogo en 2014, N’Zianouan en 2415, Bingerville en 2021, faisant passé le niveau des interventions de 6 516 en 2011 à 37 920 en2023, Soit 500% en une décennie. Il y a eu également la mise en place ou le renforcement de nombreuses spécialités telles qu’un escadron Motos d’intervention Rapide, une cellule de sauvetage-Déblaiement, une cellule Nucléaire Radiologique Biologique Chimique, une cellule d’investigation sur les causes des incendies, une cellule Cynophile pour les victimes ensevelies, une cellule sauvetage et intervention subaquatique et enfin une cellule intervention en Milieu Périlleux », explique t-il.

En outre,  le colonel Maxime a également annoncé la création des casernes de pompiers d’Abobo, de la Zone industrielle de Yopougon, de Sinematiali et de Ferkessédougou.

Cette cérémonie a été l’occasion de distinguer des personnalités, dont des autorités administratives, membres du gouvernement, des agents du GSPM et des retraités. Ils sont au total  de 52 récipiendaires, dont 6 médailles de sauvetage Or, 25 médailles de sauvetage et 21 médailles de sauvetage Bronze.

Josué Koffi

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks