Lutte contre le travail des enfants : l’OIT déterminée à éliminer ce phénomène en Afrique

0:00

Le mercredi 13 décembre 2023 à Abidjan-Plateau, s’est tenu un atelier organisé par le Bureau international du travail (BIT) en vue de présenter la phase 2 du projet Accéléré qui vise l’élimination du travail des enfants dans les chaînes d’approvisionnement en Afrique.

Pendant cinq (5) ans, la Côte d’Ivoire, le Nigeria, le Kenya, le Mali, le Ghana et l’Ouganda seront soumis au projet “Accélérer l’action pour l’élimination du travail des enfants dans les chaînes d’approvisionnement en Afrique”, également appelé Accel Africa phase 2, financé par les Pays-Bas. À cette fin, un atelier a été organisé pour informer les acteurs nationaux de la phase 2 du projet Accel Africa sur le plan de travail provisoire et recueillir leurs contributions. À ce sujet, le directeur pays de l’OIT, Frédéric Lapeyre, a indiqué que ce projet fera progresser la vision du laboratoire d’accélération 8.7 de l’OIT. Cette vision vise à accélérer les progrès vers l’élimination du travail des enfants et du travail forcé en optimisant l’efficacité des interventions de coopération au développement.

Les défis à relever

En ce qui concerne la Côte d’Ivoire, Frédéric Lapeyre a souligné qu’elle “a réalisé d’importants progrès dans l’élimination du travail des enfants au cours des dernières années. Le taux national du travail des enfants a baissé de 31% en 2016 à 22% en 2021. Ce sont des réalisations à saluer et qui nous encouragent à aller plus loin, à aller plus vite et à avancer ensemble”. Seulement, il fait remarquer que “en même temps, il nous reste d’importants défis à relever. L’élimination définitive du travail des enfants nécessite des investissements innovants, coordonnés et cohérents, ainsi que des partenariats de collaboration forts entre le gouvernement, les partenaires de développement et le secteur privé. La coordination des actions est essentielle, et le rôle de l’État est primordial aussi bien au niveau national qu’au niveau régional”.

Un combat d’ensemble

Le directeur de la lutte contre le travail des enfants au ministère de l’Emploi et de la Protection sociale, Martin N’Guettia, a souligné l’engagement collectif envers la lutte contre le travail des enfants dans les chaînes d’approvisionnement.

« Le projet incarne notre engagement collectif à éliminer le fléau du travail des enfants dans les chaînes d’approvisionnement en Afrique. Notre vision est de réaliser un changement radical et durable afin d’offrir aux enfants un avenir meilleur », a déclaré le représentant du ministère de l’Emploi et de la Protection Sociale.

Notons que l’atteinte des objectifs du projet sera mesurée au moyen de trois résultats interdépendants : l’amélioration et/ou le renforcement du cadre politique, légal et institutionnel ; le développement de solutions innovantes et éprouvées pour s’attaquer aux causes profondes du travail des enfants ; le renforcement du partenariat et du partage de connaissances entre les acteurs mondiaux des chaînes d’approvisionnement.

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks