Lutte contre les droits de l’homme : le ministère de la Justice prépare l’Examen périodique Universel

0:00

Le ministère de la Justice et des Droits de l’homme a réuni à Grand-Bassam du lundi 24 juin 2024 au mercredi 26 juin 2024 des acteurs engagés dans la lutte pour les droits de l’homme.

Cet atelier avait pour objectif de finaliser le projet de rapport national de la Côte d’Ivoire dans le cadre du 4e cycle de l’Examen Périodique Universel (EPU).

L’Examen Périodique Universel (EPU) est un mécanisme du Conseil des Droits de l’Homme qui permet aux États membres de l’ONU d’évaluer la situation des droits de l’Homme dans chacun des autres États membres. La Côte d’Ivoire se prépare pour son quatrième passage à l’EPU, prévu pour le 5 novembre 2024 à Genève, en Suisse.

Au cours de cet atelier, trente personnalités se sont réunies pour étudier ce projet de document, qui ne doit pas dépasser 10 000 mots. La directrice de cabinet adjointe du ministre de la Justice et des Droits de l’homme, Garde des Sceaux, Jean Sansan Kambilé, N’Dubussi Florentine, a souligné l’importance de cet événement. « Le présent atelier constitue la première activité du Comité interministériel de suivi de l’application des instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’Homme, depuis sa recomposition », a-t-elle déclaré.

La mission confiée aux participants va bien au-delà de l’élaboration du rapport national de l’EPU. En effet, leur engagement sans faille vise à permettre à la Côte d’Ivoire de respecter ses engagements internationaux en matière de droits de l’Homme. N’Dubussi Florentine a rappelé que ce défi est l’un parmi d’autres pour permettre à notre pays d’apurer son passif en matière de rapports dus aux organes des traités.

Il est important de noter que la Côte d’Ivoire est partie prenante de la plupart des instruments juridiques internationaux relatifs aux Droits de l’Homme. La mise en œuvre de ces instruments nécessite une surveillance constante, notamment par la présentation régulière de rapports aux organes compétents desdits traités. Depuis 2009, la Côte d’Ivoire se soumet à l’Examen Périodique Universel (EPU).

Brice ZADI

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks