Mishael Fondation : Transformer le deuil en espoir, redéfinir l’engagement communautaire

0:00

Le samedi 12 novembre 2023, la commune de Bingerville a été le théâtre d’une Assemblée Générale de restitution organisée par la Mishael Fondation. Sous la présidence de Mme Nenin Viviane Kouadio, Fondatrice de la fondation, cet événement a marqué une étape cruciale dans la redéfinition des objectifs et des engagements de l’organisation.

Dans son discours inaugural, Mme Nenin Viviane Kouadio a souligné l’importance de l’engagement de chacun envers le service communautaire, visant à améliorer la qualité de vie. Axée particulièrement sur les enfants et les femmes, la Fondation cherche à mobiliser les ressources disponibles pour contribuer à l’amélioration du bien-être de ces groupes vulnérables. Le choix du terme “restitution” témoigne de la volonté de réfléchir, redéfinir, et recadrer certaines initiatives pour un impact plus significatif. « Nous voulions susciter l’engagement de chacun de nous à se mettre au service des uns et des autres pour contribuer à l’amélioration du bien-être de la qualité de vie. Nous avons tellement à faire, chacun à son niveau doit disposer du peu qu’il a pour qu’on puisse contribuer à améliorer le bien-être des autres », a déclaré la présidente de ladite Fondation.

La page blanche le symbole d’un engagement

À cette Assemblée générale, la table de séance constituée de Mme Bonuy Aya Carole Epouse Etaoua, secrétaire de séance et quant à la présidente de l’Assemblée Générale de restitution, par ailleurs, présidente de séance, Mme Liliane Lago ESSECOFY, a partagé une perspective émouvante sur les origines de la fondation. Elle a rappelé que la fondation a émergé d’une page noire, symbolisée par le décès de leur fils, Nemin Mishael. Nemin était un individu profondément engagé, inspirant dans ses actions spirituelles et religieuses.

« Cette page blanche il reviendra à nous les parents, autres enfants, à la jeunesse dans toute sa généralité de pouvoir aider aussi les jeunes à sortir de l’obscurité de la drogue, de tous les fléaux »

La question cruciale posée par Mme ESSECOFY est la suivante : “Sa mort doit-elle contribuer à l’arrêt de tout ce qu’il a accompli ?” À travers cette tragédie, la fondation a choisi de transformer la page noire en une page blanche, une opportunité pour chacun de contribuer à un nouveau départ. « On part d’une page noire pour pouvoir colorer pour devenir une page blanche. Et cette page blanche il reviendra à nous les parents, autres enfants, à la jeunesse dans toute sa généralité de pouvoir aider aussi les jeunes à sortir de l’obscurité de la drogue, de tous les fléaux qui minent à la fois les jeunes, les femmes et les hommes pour pouvoir devenir des personnes nouvelles, des personnes meilleures d’où la page blanche d’où Mishael Fondation. », a-t-elle souligné Mme Liliane Lago.

L’objectif

La page blanche devient ainsi le symbole d’un engagement collectif, impliquant les parents, les autres enfants, et la jeunesse dans son ensemble. L’objectif est de guider les jeunes hors de l’obscurité induite par la drogue et d’autres fléaux qui affectent la société. La Fondation aspire à aider les jeunes à émerger comme de nouvelles personnes, contribuant ainsi à une société meilleure.

En conclusion, l’Assemblée Générale de restitution de la Mishael Fondation marque un nouveau chapitre dans son histoire. Elle représente non seulement la mémoire d’un individu exceptionnel, mais aussi la promesse d’un avenir plus brillant façonné par l’engagement communautaire et le désir de créer un impact positif durable.

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks