Mobilisation de ressources financières additionnelles : l’Université d’Abidjan à la recherche d’un plan de mise en œuvre

0:00

Les dirigeants de l’Université FHB d’Abidjan sont en conclave pour rechercher des ressources additionnelles en vue de son autonomie.

L’Hôtel des Parlementaires de Yamoussoukro abrite, depuis le jeudi 12 janvier 2023, et ce, jusqu’au samedi 14 janvier 2023, un séminaire qui a regroupé tous les responsables dirigeants de l’Université FHB d’Abidjan.

Le but poursuivi par cette rencontre

Les travaux en cours de cette rencontre sont axés autour de la recherche de solutions idoines susceptibles d’accroître les ressources propres de l’Université. Cette initiative fait suite à la subvention de l’Université par l’État depuis sa création rendue insuffisante par le développement de cette Institution et la population estudiantine de plus en plus croissante. Mieux, il s’agit donc d’optimiser et de rationaliser le recouvrement des ressources financières existantes. En plus de développer des stratégies de recherche et de mobilisation de ressources. Le but poursuivi par cette initiative est de donner la chance à l’Université de disposer d’un plan stratégique et d’un plan d’action pour la valorisation de son expertise académique, scientifique et technique.

” La valorisation du patrimoine de l’Université “

 Mais également de mettre en place une équipe projet pour coordonner la mise en œuvre du plan stratégique en vue de l’atteinte des objectifs fixés. Deux conférences inaugurales autour de deux communications ont meublé cette rencontre. À savoir “Les opportunités offertes en matière de mobilisation de ressources additionnelles pour la nouvelle loi sur l’enseignement supérieur et la recherche scientifique présentée par un représentant du MESRS.” et “L’état des lieux des ressources propres de l’UFHB présenté par les services financiers (DAFMG, Contrôleur budgétaire, Agent Comptable). ” La valorisation du patrimoine de l’Université “, ” La valorisation des formations professionnelles” et “La valorisation de la recherche et de l’innovation” sont autres sujets de réflexion des participants.

Prof Ballo Zié, Président de l’Université a affirmé que “si nous voulons être certain de réussir notre mission il est impératif que nos ressources humaines et financières soient pérennes. En d’autres termes, il faut que nos ressources financières nous permettent d’être autonomes. Et c’est un impératif fondé sur un taux de satisfaction au niveau de nos ressources propres'” a-t-il dit.

Et s’ajouter : « Il convient donc de reconnaître que nous sommes encore loin des attentes en la matière dans la mesure où si nous prenons le budget dans son ensemble les ressources propres peinent à atteindre 7%. Mais si nous prenons les ressources propres hors soldes et autres nous voyons qu’on est autour de 30%. Mais cela nécessité quand même qu’on fournisse encore d’efforts. Estimant sue “Si notre ambition est de construire une université performante innovante et citoyenne et surtout une Université ouverte sur l’extérieur la recherche de ressources additionnelles est une nécessité.”

M. Ouattara Djakalia, Directeur de Cabinet adjoint, représentant le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a pour sa part indiqué que ” si nos Universités ont atteint aujourd’hui une maturité académique et administrative acceptable la question de leur financement reste l’un des plus gros échecs.” Il a précisé que “L’objectif visé par le gouvernement ivoirien, celui d’assurer au moins 20% du budget de fonctionnement dans chaque Université est loin d’être atteint.” ” Qu’au regard de cette question épineuse de ressources propres le gouvernement investit énormément aussi bien pour leur fonctionnement que pour les investissements.”

En dépit de tous ces efforts et de ceux consentis par les Universités elles-mêmes les résultats obtenus mesurés en termes d’impact tant sur les investissements que sur le fonctionnement et l’autonomie financière de nos établissements demeurent encore très faibles. Là où les besoins de nos Universités sont croissantes les ressources sont décroissantes” a-t-il révélé.

Noël PAUQUOUD

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks