Ouverture à Abidjan du séminaire régional sur le développement de la chaîne de valeur du riz

0:00

Le Ministre d’État, Ministre de l’Agriculture, du développement Rural et des propositions vivrières, Kobenan Kouassi Adjoumani, a procédé le jeudi 4 juillet 2024, a l’ouverture du séminaire régional sur le développement de la chaîne de valeur du riz, en vue de l’amélioration de la sécurité alimentaire et de l’économie locale en Afrique de l’Ouest.

Durant deux jours, les experts des pays de la région ouest africaine discuteront sur les défis et opportunités du secteur du riz. Au cours de ce séminaire, ces acteurs examineront les politiques et proposeront des stratégies afin de booster la chaîne de valeur du riz en Afrique de l’Ouest.

Ce séminaire régional a vue la participation de la Chine, pays considéré comme le berceau du riz. Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture, du Développement rural et des Productions vivrières de la Côte d’Ivoire, s’est félicité de cet atelier sur le riz qui constitue une denrée alimentaire de première nécessité pour les populations.

« La Côte d’Ivoire, s’est engagée dans une vision de modernisation de son agriculture à travers la mise en place de réformes structurelles, visant à améliorer les rendements, à promouvoir l’innovation technologique et à renforcer les capacités des acteurs de la filière. Le riz importé en Côte d’Ivoire est estimé, en moyenne, à plus d’1 million de tonnes par an ces dernières années, avec des sorties de devises de plus de 300 milliards de FCFA. Cet atelier a fait l’état des lieux du secteur riz en en Afrique de l’Ouest ».

Pour le directeur du Centre d’excellence régional contre la faim et la malnutrition (CERFAM), le Dr Marc Néné, ce séminaire offre l’occasion de discuter des problèmes ainsi que des bonnes pratiques dans le secteur rizicole.

« Il s’agit, à travers un dialogue régional, de développer des solutions pour renforcer l’écosystème de la filière riz dans la région, en mettant l’accent sur la transformation technologique et l’accès aux marchés », a-t-il souligné.

Pour clore Dr Néné Marc a soutenu qu’il faudrait renforcer la chaîne de valeur du riz dans les pays en développement, en raison de son rôle stratégique dans la sécurité alimentaire. En outre, cette spéculation joue un rôle essentiel dans la résilience des communautés et la transformation des systèmes alimentaires.

La filière rizicole est un moteur de croissance économique et de création d’emplois. Cependant, les questions de productivité, de transformation, de commercialisation et de compétitivité demeurent des préoccupations centrales d’échanges, de réflexion et de proposition de solutions concrètes pour surmonter ces défis.

Ce séminaire devrait permettre la création d’un réseau d’experts et de partenaires, entre les acteurs de la filière en Afrique de l’Ouest et les bailleurs de fonds.

Josué Koffi

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks