Ouverture du Salon de l’architecture et du bâtiment: Bruno Koné relève un déficit de 833 000 unités en logement

0:00

L’édition du Salon de l’architecture et du bâtiment (ARCHIBAT) s’est ouverte ce 12 décembre au parc des expositions d’Abidjan. Pendant 5 jours, soit jusqu’au 16 décembre, les professionnels du secteur, les investisseurs, les bailleurs de fonds et le grand public vont converger leurs actions autour du thème : “Architecture durable et industries locales”.

Il s’agira de mettre l’accent sur la responsabilité et l’importance des industries locales du bâtiment au service d’une architecture durable à l’heure des changements climatiques.

Archibat, organisé par le Conseil national de l’ordre des architectes de Côte d’Ivoire (CNOA) en partenariat avec Axes Marketing, une agence événementielle, se veut une plateforme d’échange regroupant les acteurs publics et privés du cadre bâti, la population, mais également un cadre d’exposition des produits et services.

Pour cette 9e édition, ce sont 150 entreprises qui exposent leur savoir-faire face à 30 000 visiteurs attendus. Outre la visite des stands, le Salon va enregistrer des conférences scientifiques portant sur plusieurs sous-thèmes.

Lors de la cérémonie d’ouverture, Bruno Koné, ministre ivoirien de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, par ailleurs parrain de l’événement, a souligné que ce Salon est devenu un rendez-vous incontournable en Côte d’Ivoire, voire dans la sous-région.

Indiquant qu’il est important de respecter les normes de construction pour s’assurer de la sécurité des bâtiments, il a invité la population à recourir au service d’un architecte pour tous projets de construction. Bruno Koné a également relevé que le besoin actuel en logement en Côte d’Ivoire est de 833 000 unités, d’où la nécessité d’investir énormément pour combler ce déficit.

Pour Joseph Amon, président du CNOA, ‘’Cette édition s’inscrit dans un processus visant à engager les architectes ivoiriens, mais aussi ceux de l’espace ouest-africain, dans un processus associant les industriels de nos états intervenant dans le secteur du bâtiment principalement, et de tous les autres secteurs de développement de nos pays”.

Il a ajouté : ‘’En adoptant l’architecture durable comme moyen de relever les problèmes environnementaux, de promouvoir la résilience climatique et de créer un avenir plus vert et plus durable, nous, architectes ivoiriens et ouest-africains, reconnaissons le besoin urgent de relever les défis environnementaux et de promouvoir le développement durable tel qu’édicté par les Nations Unies”.

Paul Dja

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks