Préservation du couvert forestier : un atelier pour consolider les acquis du projet Snvlt

0:00

Le ministère des Eaux et Forêts a organisé jeudi 28 mars 2024, un atelier de restitution des résultats de développement de modules complémentaires et opérationnalisation du Système national de vérification de la légalité et de la traçabilité du bois (SNVLT 2) pour la mise en œuvre l’Accord de partenariat volontaire relatif à l’application des règlementations forestières, la gouvernance et le commerce de bois et produits dérivés (APV-FLEGT) avec l’Union européenne (UE).

À cette occasion le ministre des eaux et forêts, Laurent Tchagba était représenté par le directeur de cabinet adjoint, Antoine Djaa. Ce dernier a expliqué que cet atelier permettra non seulement de présenter les résultats atteints à l’ensemble des parties prenantes, mais également de recueillir les avis et recommandations des uns et des autres pour orienter les prochaines étapes. Vu l’intérêt d’accorde, le ministre Laurent Tchagba, Sylla Cheick Tidiane a exhorté les participants à une attention particulière aux différentes présentations.
Mais, il les a surtout invités à s’investir dans les échanges, afin qu’« au terme de cet atelier des recommandations allant dans le sens de l’amélioration de l’outil développé et de son appropriation par l’ensemble des parties prenantes soient faites ».
Toutefois, il informé qu’en prélude à la phase de mise en œuvre de l’APV-FLEGT qui fera suite à la signature et à la ratification de l’Accord, les deux parties (Côte d’Ivoire et UE) se sont accordées pour la réalisation d’activités préparatoires en vue de raccourcir autant que possible le délai avant le démarrage de l’émission des autorisations FLEGT au regard des enjeux.
La Côte d’Ivoire et l’Union européenne (UE) ont signé le 19 février 2024 à Bruxelles, l’Accord de Partenariat Volontaire relatif à l’application des réglementations forestières, la gouvernance et le commerce de bois et produit dérivés (APV-FLEGT).
Cet accord vise à lutter contre l’exploitation illégale des forêts en établissant un régime d’autorisation FLEGT comme garantie de la légalité et de la traçabilité des bois et produits dérivés exportés, depuis la Côte d’Ivoire vers les marchés de l’UE principalement. Il contribuera, par ailleurs, à améliorer la gouvernance forestière de la Côte d’Ivoire.
La mise en œuvre du projet SNVLT 2 a permis d’améliorer l’outil développé en 2021 avec en ligne de mire l’opérationnalisation du Système de vérification de la légalité (SVL) tel que prévu par l’APV-FLEGT Côte d’Ivoire- Union européenne.

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks