Religion : l’église protestante Méthodiste de Côte d’Ivoire appel à la réunification de l’église

0:00

Le Révérend Pasteur Bruno Bobiotche, président de l’Église Protestante Méthodiste de Côte d’Ivoire (EPMCI), accompagné de ses collaborateurs, a tenu une conférence de presse le mardi 25 juin 2024 dans les locaux de l’Institut Saint-Egidio à Abidjan/Treichville.

L’objectif de cette conférence était de répondre aux déclarations faites lors d’une précédente conférence de presse par les responsables du Comité d’Action et de Réunification de l’Église (CARE) de l’EMUCI, qui s’était tenue le mercredi 12 juin 2024 à Cocody, Abidjan.

Denis Metchro Akpa, porte-parole au nom du Révérend Pasteur Bruno Bobiotche, a souligné que lors de cette conférence, un comité de pasteurs regroupés au sein du CARE avait affirmé que « les autorités et les membres de l’EPMCI s’opposaient à la réconciliation entre l’EPMCI et l’EMUCI (l’Église Méthodiste Unie de Côte d’Ivoire).

Il a ajouté : « C’est ce comportement qui a choqué et peiné les membres de notre église, nous obligeant à utiliser les mêmes canaux pour rétablir l’équilibre de l’information ».

Au nom du président de l’EPMCI, Denis Metchro Akpa, nous rappelons que les responsables de l’église ont tout essayé pour résoudre les différends en interne, sans succès. Nous espérons sincèrement la réunification de nos deux églises.

Les raisons du désaccord entre l’EMPCI et l’EMUCI sont multiples :

Non-respect de la doctrine de Sanctification : Des divergences sur l’interprétation de la doctrine ont créé des tensions.
Non-respect de la discipline : L’EMUCI tolère l’homosexualité et la transsexualité, ce qui est en contradiction avec la position de l’EMPCI.
Désacralisation de la Sainte scène : La communion est donnée sans conversion du péché, ce qui suscite des désaccords.
Introduction de bannières fanion avant les cultes et cérémonies : Une pratique qui divise les deux églises.
Gouvernance épiscopalienne : L’introduction du rôle du Bishop dans la prise de décisions, alors que l’EMPCI suit le presbytérianisme.
Perte d’autonomie : L’intégration à l’EMU (USA) a entraîné une perte d’autonomie pour l’EMPCI.
Confiscation du patrimoine : L’EMPCI a perdu son patrimoine au profit d’une église étrangère.
Absence de texte en français : L’inexistence de règles claires pour l’Église en français.
Comités de nominations : Les structures de l’Église manquent d’animation.

Le Révérend Denis Metchro Akpa appelle au dialogue : « Asseyons-nous et discutons pour trouver une solution ». Il rappelle que cette conférence est un appel à la réunification, et que de nombreux courriers envoyés à l’EMUCI sont restés sans réponse.

Les Protestants Méthodistes ont initié de nombreuses tentatives de réconciliation avant même que le différend ne soit porté devant le Tribunal correctionnel d’Abidjan. Le Révérend Pasteur Bruno Bobiotche insiste également sur la réconciliation et la réunification entre l’EPMCI et l’EMUCI. Son souhait est que les deux églises se rassemblent pour adorer leur Seigneur.

En conclusion, nous aspirons à la paix entre les deux églises et interpellons les responsables à trouver une issue favorable.

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks