Renforcer le Dialogue Public-Privé à Bouaké : une mission du SE-CCESP pour dynamiser la plateforme locale

0:00

La ville de Bouaké, s’apprête à accueillir une mission d’envergure. Du 10 au 14 juin 2024, une délégation du Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat Secteur Privé (SE-CCESP) se rendra sur place pour animer la Plateforme Locale du Dialogue Public Privé.

L’objectif de cette mission est de consolider les acquis en matière de Dialogue Public-Privé au sein de la Plateforme Locale de Bouaké. Conformément au chronogramme du suivi opérationnel des Comités Locaux de Concertation, cette initiative vise à renforcer les échanges entre les acteurs publics et privés.

Contexte du PACACI : Cette démarche s’inscrit dans le cadre du Programme d’Amélioration du Climat des Affaires de Côte d’Ivoire (PACACI), lancé depuis 2021. Le PACACI a pour ambition de transformer structurellement l’économie ivoirienne et de renforcer la compétitivité des entreprises locales, notamment les PME. Grâce à la levée des obstacles en matière de climat des affaires, il vise à favoriser une croissance inclusive et résiliente, tout en garantissant des emplois et des revenus décents pour les populations.

Rôle des Comités Locaux de Concertation

La mise en place des Comités Locaux de Concertation Etat Secteur Privé (CLCESP) découle des recommandations de la Stratégie Nationale de Dialogue Public Privé élaborée en 2017. Ces comités ont pour mission de prendre en compte le tissu productif local dans le processus de concertation entre l’État et le Secteur Privé.

Plateformes Locales de Dialogue Public Privé

Les Plateformes Locales de Dialogue Public Privé (PLDPP) sont issues de la volonté du Comité de Concertation Etat Secteur Privé. Elles visent à améliorer l’attractivité des pôles économiques régionaux, en dehors du District d’Abidjan. Malgré leur potentiel économique, ces régions sont souvent négligées par les réformes actuelles en matière de climat des affaires et les processus de Dialogue Public Privé. L’animation de ces plateformes repose sur différents organes techniques, dont le Comité Local de Concertation Etat/Secteur Privé, le Secrétariat Technique et la Plateforme du Secteur Privé.

Activités Concrètes 

Lors de cette rencontre  plusieurs  activités de ces organes incluent notamment, des réunions techniques, des plaidoyers auprès des collectivités et des administrations, des focus groups, des ateliers thématiques, ainsi que des sessions de renforcement de capacités et d’information au profit des acteurs du Dialogue Public Privé.

En somme, cette mission à Bouaké constitue une étape cruciale pour dynamiser le dialogue entre les secteurs public et privé, favorisant ainsi le développement économique et l’inclusion dans la région.

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks