Rentrée scolaire : La jeunesse de la sous-préfecture de Namané récompense les meilleurs élèves de la localité

0:00

Le terrain de l’école primaire du village de Namané, chef-lieu de la sous-préfecture éponyme, a accueilli la cérémonie de remise des kits scolaires aux meilleurs élèves du primaire de cette localité située à 24 km d’Issia, le samedi 28 octobre 2023.

Ce sont plus d’une centaine de kits scolaires, composés de sacs à dos, de livres de lecture, de cahiers, de stylos et d’autres accessoires, qui ont été remis aux meilleurs élèves du primaire de la sous-préfecture de Namané par l’Union des jeunes de la sous-préfecture de Namané pour le développement (UJND). Rappelons que ces kits ont été offerts par la Première Dame Dominique Ouattara à cette association de jeunes. À ces dons de la Première Dame, il faut ajouter des kits scolaires octroyés par le directeur régional de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (DRENA) de Guiglo, Dogbo Gougbo Georges, fils de la région. Des dons qui ont été bien accueillis par les populations bénéficiaires.

L’éducation, une priorité

À travers ce geste, le président de l’UJND, Gbalé Aimé, entend encourager les parents à faire de l’éducation de leurs enfants une priorité en les scolarisant. “Nous voulons encourager nos parents à mettre nos petits frères à l’école car l’homme est le premier investissement d’un homme. C’est un meilleur investissement que d’investir dans les enfants-soldats. J’invite donc nos parents à investir en leurs enfants, filles comme garçons, à les scolariser”, a-t-il souligné.

« Nous pensons que cette union que vous présidez prend pour leitmotiv l’intérêt des enfants de cette localité pour pouvoir s’intéresser correctement aux études. »

Gbalé Aimé s’est aussi adressé au corps enseignant de la sous-préfecture de Namané (Canton Lobré) et a sollicité leur aide pour permettre à leurs “petits frères de Lobré” de “sortir du sous-développement” car ce sont eux les agents de développement.

Pour sa part, l’inspecteur de l’enseignement primaire d’Issia, Gnonsion Théodore, au nom de la sous-préfète de Namané, Lyinda Ouattara, par ailleurs présidente de la cérémonie, et du DRENA, a salué le geste posé par ces donateurs par l’entremise de cette association. Il les a donc félicités, indiquant que leur action démontre leur intérêt pour le développement de ces enfants.

“Notre satisfaction est de taille, au point que vous pouvez recevoir les remerciements de madame la sous-préfète et de Monsieur le DRENA. En acceptant également de transmettre nos remerciements à la Première Dame. Nous pensons que cette union que vous présidez prend pour leitmotiv l’intérêt des enfants de cette localité pour pouvoir s’intéresser correctement aux études. Cela porte à croire que votre union s’inscrit volontairement dans la politique d’une jeunesse consciente qui suscite agréablement l’intérêt tant chez nos enfants que chez les acteurs du système éducatif”, a indiqué Gnonsion Théodore.

Les réalités de la localité

Il n’a pas manqué de souligner certaines réalités qui prévalent dans cette partie de la Côte d’Ivoire en matière d’éducation nationale. L’inspecteur de l’enseignement primaire a relevé l’abandon des classes par les élèves pour s’adonner à l’orpaillage. Aux parents, il a martelé : “N’acceptez pas que ces petits enfants abandonnent l’école pour aller dans l’orpaillage. Encouragez vos enfants à aller à l’école.” Il a également soulevé le manque récurrent d’enseignants, une situation due à l’insécurité des enseignants. Il a donc exhorté les populations à veiller à la sécurité de ces agents de développement pour le bien de leur propre progéniture.

Brice ZADI

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks