Rentrée scolaire : l’ONG Taloua Mé Souklou offre des kits scolaires à des jeunes filles élèves à Ouellé

0:00

Des élèves filles de trois villages du département de Ouellé ont été les bénéficiaires de kits scolaires offerts par l’ONG Taloua Mé Souklou (école des jeunes filles, en baoulé), le samedi 21 octobre 2023 lors d’une cérémonie.

Des élèves d’Adiaou, de Panigokro et d’Abouanoupinkro, villages situés dans le Département de Ouellé, ont été équipées pour la rentrée scolaire. L’organisme, présidé par l’officier des Douanes ivoiriennes, le Capitaine Valentin GAHÉ, a distribué une quinzaine de kits scolaires à ces filles dont les parents sont en difficulté, afin de leur offrir la possibilité de réussir cette année scolaire 2023-2024.

Le maintien des filles dans le système éducatif

Chacun des kits comprend un sac à dos, une robe, des livres, des cahiers et un ensemble géométrique. Les filles d’Adiaou, de Panigokro et d’Abouanoupinkro ont bénéficié de ce soutien de l’ONG Taloua Mé Souklou, grâce au couple Kouassi, originaire d’Abouanoupinkro, qui a eu l’idée de solliciter cet organisme. Cette organisation milite en faveur de la scolarisation et du maintien des filles dans le système éducatif.

À cette occasion, les populations des trois villages, dirigées par leurs différents chefs, se sont réunies sur la place du marché d’Abouanoupinkro pour être témoins de cet acte de bienfaisance de l’organisation. Les encadreurs des filles, les enseignants, faut-il le noter, n’ont pas voulu manquer la cérémonie. Il convient d’ajouter que les responsables de COGES, dont le porte-parole est Kouamé Kouakou Lucien, étaient plus qu’heureux de voir leurs filles recevoir l’essentiel du matériel didactique pour suivre normalement les cours, selon leur porte-parole.

Une autre action à venir

Agréablement surpris par l’engouement suscité par cette cérémonie de remise de kits scolaires aux filles choisies en fonction des réalités des parents, le Président de l’ONG, le Capitaine Valentin GAHÉ, a promis aux parents de ces trois villages de la région de l’Iffou de les aider à établir les jugements supplétifs de leurs filles scolarisées qui n’ont pas encore de reconnaissance légale.

Pour rappel, l’ONG Taloua Mé Souklou a récemment délivré 405 jugements supplétifs à des filles de Gagoré, une sous-préfecture du département de Lakota, et a fait don de dizaines de kits scolaires à plusieurs filles-élèves de la commune d’Abobo, à Abidjan.

Brice ZADI

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks