Retour et réintegration des migrants : l’Union africaine donne une feuille de route

0:00

Du jeudi 25 au vendredi 26 avril 2024, à Abidjan, l’Union africaine et les Communautés économiques régionales (CERS) ont réfléchi sur le retour et la réintégration des migrants.

Un atelier de validation des lignes directrices continentales sur le retour, la réadmission et la réintégration des migrants, ainsi que les outils nécessaires à leur mise en œuvre a réuni plusieurs experts africains autour d’une table à Abidjan. C’était l’occasion pour ces experts de valider un guide élaboré qui met en évidence les accords de retour et de réadmission. Aussi, il y aura un modèle de termes de référence pour les mécanismes nationaux de coordination, ainsi que des procédures opérationnelles standard pour le retour, la réadmission et la réintégration des migrants.

Un guide de référence

Favorisant l’application de principes communs pour le retour et la réintégration durable des migrants africains et pour la gestion des migrations de retour, les États membres et les CERS ont recommandé que ces instruments servent de référence.

La Commission de l’UA et les CERS se sont engagées à collaborer pour soutenir les États membres dans la mise en place de mécanismes nationaux de coordination sur les migrations, tout en tenant compte des questions de retour et de réintégration, et en favorisant le partage d’expériences entre les pays africains.

Lors de la cérémonie de clôture, le vendredi 26 avril 2024, la représentante spéciale et chef du bureau de liaison de l’UA en Côte d’Ivoire, Joséphine-Charlotte Mayuma Kala, a exhorté les États membres à adopter ces lignes directrices comme un plan d’action, une feuille de route pour garantir que les retours et les réadmissions se fassent dans le respect des droits de l’homme, et que la réintégration durable devienne une réalité vécue.

Une volonté affichée de la Côte d’Ivoire

Le représentant du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le général Touré Seydou, a saisi cette occasion pour exprimer la profonde gratitude du gouvernement ivoirien envers l’Agence de coopération internationale allemande pour le développement durable (GIZ) pour son soutien à l’UA dans le cadre de cette initiative.

M. Touré a également affirmé la volonté ferme du gouvernement ivoirien de contribuer à la réalisation de ce projet de retour, de réadmission et de réintégration des migrants africains, conformément aux engagements internationaux de la Côte d’Ivoire.

Notons qu’à la 5e session du comité technique spécialisé de l’UA sur la migration, les réfugiés et les personnes déplacées internes, ces deux dossiers seront présentés pour faire l’objet de discussions.

Brice ZADI

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks