Soin de santé primaire en Afrique de l’Ouest et Centrale : Un Forum pour mieux expliquer le financement

0:00

Vingt-cinq pays se sont réunis depuis le mardi 31 octobre 2023 à Abidjan-Plateau et ce, jusqu’au vendredi 3 novembre prochain, afin de réfléchir à la meilleure façon d’atteindre la Couverture maladie universelle (CMU) en développant les soins de santé primaires et leur financement.

“Pour atteindre la Couverture sanitaire universelle, dont le but est de permettre à tous de bénéficier de soins de santé de qualité, en particulier pour les couches les plus vulnérables, il faut bâtir un système de soins de santé solide et efficace”, a expliqué le ministre de la Santé, de l’hygiène publique et de la couverture maladie universelle, Pierre Dimba, lors de l’ouverture le mardi 31 octobre 2023. Celui-ci a préconisé plusieurs réformes à appliquer, notamment la gestion des soins à un coût abordable, l’accès aux médicaments de qualité et à la technologie médicale, un personnel de santé en nombre suffisant, bien formé, bien réparti et motivé.

Jean François Bass, Représentant pays du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) en Côte d’Ivoire, estime que, quel que soit le contexte, les pays ont besoin de systèmes de soins de santé primaires fonctionnels pour leur développement. “Nous devons donc à la fois investir davantage et de manière plus intelligente dans les Soins de santé primaires (SSP). Cela nécessitera que les pays mobilisent des fonds publics communs supplémentaires, allouent et sécurisent des fonds suffisants pour les soins de santé primaires, y compris au niveau communautaire”, a-t-il souligné.

Faisant l’état des lieux du financement des États africains, le Dr Kalambay Hyppolite de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a invité ceux-ci à faire davantage d’efforts pour augmenter le niveau de financement, de manière à ce que chaque pays soit capable de rendre disponible un service de santé essentiel

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks