Transport/Litige financier chez KDS : Les souscripteurs réclament justice et conditions plus avantageuses

0:00

Le litige persistant entre les souscripteurs de KDS Transports et KDS Holding a récemment connu un nouveau développement lors d’une assemblée générale extraordinaire du collectif de la Fédération des Victimes de KDS.

Cette fédération, représentant 7 collectifs de souscripteurs réclamant le paiement des retours sur investissement (RSI) et le remboursement des capitaux en raison du non-respect des engagements par KDS, a été reçue par Koffo Dogo Séverin, PDG de KDS Holding, pour des discussions.

Proposition

À la suite de cette réunion, le PDG a fait une proposition visant à résoudre ce litige qui perdure depuis plusieurs mois. La proposition comprend le paiement du capital intégral avec un pourcentage de 10% sur le montant restant, ainsi qu’un paiement au tiers sur trois mois, concernant 50 personnes par semaine. Cependant, cette proposition n’a pas été pleinement acceptée par la fédération, qui appelle le PDG à reconsidérer le pourcentage de 10%, le jugeant insatisfaisant.

« Deux catégories de souscripteurs : ceux qui veulent poursuivre la procédure judiciaire et ceux qui sont fatigués, épuisés par le poids de leurs réalités financières et veulent rentrer en possession de leur argent. »

Lors d’une Assemblée générale extraordinaire tenue le samedi 6 janvier 2024 à Cocody, les responsables de la Fédération ont présenté ces propositions aux souscripteurs, suscitant des réactions diverses. Miriam Bamba, présidente de la Fédération des collectifs des souscripteurs de KDS, a exprimé le point de vue de l’organisation. Elle a déclaré : “Aujourd’hui, nous avons deux catégories de souscripteurs : ceux qui veulent poursuivre la procédure judiciaire et ceux qui sont fatigués, épuisés par le poids de leurs réalités financières et veulent rentrer en possession de leur argent.”

Miriam Bamba a également souligné les difficultés financières auxquelles de nombreux souscripteurs sont confrontés, ayant contracté des prêts bancaires et accumulé des dettes en attendant le règlement de ce litige. Elle a appelé à des fonds plus conséquents, estimant que le taux de remboursement de 10% était insuffisant.

Parallèlement à ces négociations, l’action judiciaire lancée par la Fédération des collectifs des souscripteurs de KDS se poursuit depuis plusieurs mois. Composée de sept collectifs de souscripteurs et détenant plus de 530 dossiers, la Fédération continue de plaider en faveur d’une résolution équitable de ce différend financier.

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks