Un partenariat culturel pour le développement du Sud-Comoé : Le ministère de la culture et le CESEC s’unissent pour un Centre de Documentation et d’Information

0:00

Le mardi 7 novembre 2023, une date mémorable pour la Côte d’Ivoire, le Ministère de la Culture et de la Francophonie a scellé un accord historique avec le Conseil économique social environnemental et culturel (CESEC) au cabinet de la ministre de la culture et de la Francophonie à Abidjan Plateau.

Cet accord vise à établir un Centre de Documentation et d’Information (CDI) dans la région dynamique du Sud-Comoé. Cette initiative, fruit d’une collaboration visionnaire entre les deux institutions, promet de transformer l’accès à la culture, à l’éducation et à la connaissance dans la région.

Centre de Documentation et d’Information (CDI)

Le CDI du Sud-Comoé, en gestation, est bien plus qu’un simple centre de documentation. Selon la ministre de la Culture et de la Francophonie, Françoise Remarck, il sera un précieux atout pour la population locale, en particulier pour les jeunes. Le CDI offrira un accès à une multitude de ressources éducatives, des formations, des moyens de communication modernes, une bibliothèque à la fois virtuelle et physique, ainsi qu’un espace dédié à l’animation culturelle. Il s’aligne parfaitement avec la vision du ministère et renforce la cohésion sociale tout en favorisant le vivre-ensemble, contribuant ainsi au développement communautaire.

« La culture, en plus d’être un élément distinctif d’un peuple, est également un facteur de rassemblement, un facteur de communion fraternelle »

Le président du CESEC, Dr. Eugène Aka Aouélé, a souligné que le CDI du Sud-Comoé aura pour mission de promouvoir la littérature en facilitant l’accès aux ouvrages grâce à des acquisitions, des prêts, et des consultations sur place, le tout à des tarifs sociaux. Ce centre sera équipé d’un espace d’étude et de recherche, ainsi que de quatre espaces de lecture, créant ainsi un environnement propice à l’épanouissement intellectuel.

Le CDI du Sud-Comoé s’inscrit dans le cadre du renforcement de la politique nationale de lecture publique et de la décentralisation culturelle. Il s’inspire du succès du premier réseau de Centres de Lecture et d’Animation Culturelle (CLAC) mis en place par le ministère grâce au financement de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Le CDI sera cogéré par le conseil régional et le ministère de la Culture et de la Francophonie, assurant ainsi un accès facilité à la connaissance et à la culture dans cette région.

Vision commune pour le développement du CDI du Sud-Comoé

Le ministère de la Culture et le CESEC partagent une vision commune pour le développement du CDI du Sud-Comoé, qui représente une opportunité de collaboration fructueuse entre les deux institutions. Cette collaboration servira de modèle pour l’instauration de bibliothèques et de centres de lecture publics dans l’ensemble du pays, en tirant parti des opportunités numériques et en collaborant étroitement avec les autorités locales.

Lors de la cérémonie de signature de l’accord de partenariat, la ministre de la Culture et de la Francophonie a salué le leadership du président du CESEC, Dr. Eugène Aka Aouélé, pour ses efforts visant à promouvoir la culture, valoriser le patrimoine et transmettre le savoir aux nouvelles générations, en particulier dans la région du Sud-Comoé. Dans son discours, la ministre a cité la vision du président du CESEC : « La culture, en plus d’être un élément distinctif d’un peuple, est également un facteur de rassemblement, un facteur de communion fraternelle et un réel vecteur de développement socio-économique. » Cette vision partagée entre les deux institutions promet un avenir lumineux pour le CDI du Sud-Comoé.

Par ailleurs, le Centre de Documentation et d’Information du Sud-Comoé est une initiative novatrice qui incarne la vision de deux entités travaillant main dans la main pour le bien de la communauté. Il représente un projet pilote pour le développement de bibliothèques et de centres de lecture publics dans l’ensemble du pays. Les deux institutions sont pleinement engagées à assurer le succès de ce projet, qui ouvrira de nouvelles perspectives pour la jeunesse et la culture dans la région du Sud-Comoé.

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks