Vers une révolution aquacole en Côte d’Ivoire : le CNRA se lance dans l’amélioration génétique du Tilapia

0:00

Dans le cadre du programme FISH4ACP, le Centre National de Recherche Agronomique (CNRA) de la Côte d’Ivoire a franchi une étape décisive vers une révolution dans le secteur aquacole.

 Le rapport d’évaluation du programme génétique du CNRA, remis le vendredi 02 février 2024, ouvre la voie à une production de tilapia de qualité, propulsant ainsi le pays vers une autonomie alimentaire et une croissance économique durable.

Une initiative pour l’amélioration génétique du tilapia local

L’initiative, menée en collaboration avec l’Université de Liège et soutenue par la FAO, a permis d’évaluer minutieusement les souches existantes à la Station de Recherche sur la Pisciculture Continentale (SRPAC) et de formuler des recommandations précieuses pour l’amélioration Génétique du tilapia local.

« Donc l’objectif est de multiplier par Neuf (9) la production actuelle dans 10 ans. »

Mme DJIRE Foungnigue, administratrice du programme Fish4ACP de la FAO en Côte d’Ivoire,  a souligné l’importance de cette collaboration participative, visant à multiplier par neuf la production actuelle dans les dix prochaines années. La stratégie décennale élaborée avec les acteurs de la chaîne de valeur promet une croissance significative du secteur, déclarant le CNRA au cœur de cet objectif ambitieux. « À travers le programme FISH4ACP a développé de manière participative avec les acteurs de la chaine de valeur une stratégie décennale. Donc l’objectif est de multiplier par Neuf (9) la production actuelle dans 10 ans. », a déclaré l’administratrice du programme Fish4ACP national de la FAO.

L’objectif fixé

Le directeur général adjoint du CNRA, Dr KOUAKOU Amani Michel, représentant le Directeur General du CNRA, a exprimé la fierté de son institution dans son rôle crucial de garant de la santé et de la qualité des poissons en Côte d’Ivoire. Il a souligné l’importance de renforcer les capacités du CNRA pour assurer la pérennité du programme et atteindre les objectifs fixés.

Ce rapport d’évaluation marque le début d’une nouvelle ère pour l’aquaculture ivoirienne. En se concentrant sur l’amélioration génétique du tilapia, le CNRA ouvre la voie à une production d’alevins de qualité, renforçant ainsi la sécurité alimentaire du pays et stimulant son économie.  Avec un engagement continu et une collaboration étroite, la Côte d’Ivoire est bien partie pour devenir un leader régional dans le domaine de l’aquaculture.

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks