Violence basée sur le genre : les étudiants et personnels administratifs du groupe école Pigier sensibilisés

0:00

L’association des femmes juriste de Côte d’Ivoire (Afjci) avec l’appui technique et financier de Save the Children et Affaires Canada, a organisé une conférence placée sous le thème : « Les généralités sur les Vbg », et « Prise en charge juridique et judiciaire des Vbg ». Et ce, pour sensibiliser les étudiants et étudiantes, ainsi que le personnel administratif du groupe école Pigier sur les violences basées sur le genre (Vbg).

La conférence s’est déroulée le mercredi 29 novembre 2023, au sein dudit établissement à Abidjan-Plateau. Elle s’inscrit dans le cadre des 16 jours d’activisme de lutte contre les violences basées sur le genre. L’objectif visé est de contribuer aux efforts collectifs pour prévenir les violences à l’égard des femmes et des filles en vue de la réalisation de l’égalité genre et l’autonomisation de toutes les femmes et les filles ; vulgariser les textes de lois qui instaure l’égalité genre ; et sensibiliser les communautés sur les principes de dénonciation de la violence à l’égard de la femme et de la fille.

 A l’ouverture, Mme Vanié Corine conférencière, juriste a diagnostiqué les types, les causes et les conséquences et services de réponses de la violence à l’égard de la femme et de la fille sur son épanouissement et développement. Selon elle, cette question des Vbg nécessite non seulement une prise de conscience mais également un changement de mentalité et de comportement chez les plus jeunes notamment les étudiants. Ils doivent se protéger eux-mêmes et protéger les autres et surtout les impliqués dans la lutte contre la violence. De son côté, Me Koulibali Aminata, elle a rappelé les mécanismes de prise en charge sur les Vbg.

 Il s’agit, entre autres, de prise en charge médicale, psychosociale, juridique et économique. Il faut souligner que, les Nations unies célèbrent chaque année les 16 jours d’activisme contre les violences basées sur le genre. Cette célébration suivie de sensibilisation débute le 25 novembre, par la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, et se termine le 10 décembre, par la journée des droits de l’homme, traduisant ainsi que la violence à l’égard des femmes est la violation des droits de l’homme la plus répandue dans le monde.

José Bestman

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks