Vœux de nouvel An : Adama Diawara dévoile ses grandes ambitions pour l’enseignement supérieur et la recherche en 2024

0:00

Le jeudi 25 janvier 2024, à l’antenne de l’Institut national polytechnique Félix Houphouët Boigny à Abidjan Cocody, le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Adama Diawara, a révélé ses projets ambitieux pour l’année en cours.

Présentation des vœux de nouvel an

 Au cœur de ses priorités, la régulation des charges et des taux horaires des enseignants, ainsi que d’autres initiatives majeures ont été annoncées lors de la cérémonie de présentation des vœux de nouvel an.

« Un fonds additionnel de 5 milliards de FCFA pour le Fonds pour la Science, la Technologie et l’Innovation (FONTSI) »

Adama Diawara a souligné l’achèvement imminent de la phase 1 de l’université de Bondoukou, le lancement prochain de la construction de l’université d’Odienné, et d’autres chantiers prioritaires du ministère. De plus, le Ministre a révélé son intention de mettre en œuvre l’Agence nationale de l’Assurance Qualité, de moderniser la grille d’évaluation des établissements privés et d’élaborer de nouveaux décrets régissant la création et l’ouverture d’établissements privés.

L’invite du ministre Adama Diawara

Dans le domaine de la recherche, Adama Diawara a annoncé un fonds additionnel de 5 milliards de FCFA pour le Fonds pour la Science, la Technologie et l’Innovation (FONTSI), s’ajoutant aux 5 milliards déjà alloués. Le Ministre a également invité les acteurs du secteur à reconnaître les efforts considérables déployés par le Chef de l’État en faveur de l’enseignement supérieur, notamment le recrutement massif d’enseignants, l’expansion du nombre d’universités publiques, et la modernisation des infrastructures, telles que la nouvelle bibliothèque numérique de l’INP-HB.

Parmi les réalisations notables figurent la promulgation de la loi n°2023-429 du 22 mai 2023 relative à l’Enseignement Supérieur, la création d’Écoles Doctorales, la suppression de l’École préparatoire aux Sciences de la Santé (EPSS), et la réforme du BTS. Ces annonces marquent un tournant significatif dans le paysage de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche en Côte d’Ivoire, définissant un cap clair vers l’excellence et l’innovation.

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks