Yamoussoukro/Après le sacre des Éléphants : le trophée remis au Président Félix Houphouët-Boigny au caveau des Boigny

0:00

Après la victoire des Éléphants de Côte d’Ivoire à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2023, une délégation de la FIF conduite par son président, Idriss Diallo, a remis, le vendredi 16 février 2024, le trophée au premier Président de la Côte d’Ivoire, au caveau des Boigny à Yamoussoukro.

Une forte délégation comprenant, entre autres, le coach Faé Emerse, Kalou Bonaventure et Arouna Dindané, anciennes gloires du football ivoirien, conduite par Idriss Diallo, président de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), a été reçue le vendredi 16 février 2024, à la résidence des Boigny, par Dr Thiam Augustin, Ministre Gouverneur du District Autonome de Yamoussoukro et par ailleurs Chef de Canton des Akouè.

L’objectif visé par la visite de la délégation

Selon le président de la FIF, cette visite qui revêt un caractère symbolique avait pour objectif de venir, après le sacre des Éléphants, traduire la reconnaissance de son staff technique au premier Président de la République de Côte d’Ivoire, Félix Houphouët-Boigny, dont la bénédiction, l’onction et l’accompagnement avaient été sollicités par son staff technique à la veille des huitièmes de finale de la CAN 2023, pour donner la chance de succès aux Éléphants de Côte d’Ivoire. “Quand nous étions à Yamoussoukro, pour jouer les quarts de finale, nous étions venus ici, en toute discrétion, en toute confidentialité sous la conduite du Ministre Gouverneur pour nous incliner sur la tombe du père de la nation, le Président Félix Houphouët Boigny.

Afin de lui demander sa bénédiction, son onction, son accompagnement. Grâce à Dieu, nous avons battu le Sénégal, nous avons pu aller à Bouaké, gagner contre le Mali, rentrer à Abidjan, battre le Congo et enfin battre le Nigéria pour être enfin détenteur du trophée”, a rappelé Idriss Diallo, lors du point-presse qu’il a animé à l’issue de la visite. Le président de la FIF a appelé les populations de Yamoussoukro à continuer de les soutenir comme elles l’ont toujours fait. “Notre visite est symbolique. Il faut dire simplement que c’est par reconnaissance mais aussi pour demander à nos parents de Yamoussoukro de continuer à prier pour nous, pour notre équipe nationale et pour l’entraîneur, Faé Emerse, qui a fait un parcours exceptionnel, qui est devenu la coqueluche de tous les Ivoiriens. Nous sommes très heureux pour cela, pour tous les joueurs qui se sont battus, tout le staff technique et tout l’encadrement. Je voudrais remercier tout ce monde-là et continuer à prier parce qu’il y a beaucoup de choses à faire. C’est véritablement une visite de reconnaissance et j’insiste là-dessus”, a mentionné le président de la FIF.

Il était visiblement heureux de la démarche de la FIF, Dr Augustin Thiam, Ministre Gouverneur du District Autonome de Yamoussoukro, petit-fils du Président Houphouët-Boigny, qui était entouré du préfet de la région de Yamoussoukro, Coulibaly Gando, du Maire Kouassi Kouamé Patrice de Yamoussoukro et de plusieurs chefs traditionnels des peuples Nanafouè et Akouè. Saisissant cette opportunité, il a prôné la cohésion tout en lançant un appel à l’ensemble des populations ivoiriennes.

“Si je devais garder une image, c’est celle de Bouaké. Cette union, cette ferveur de toute la tribune de Bouaké qui s’est levée pour chanter l’hymne national lors du match de la Côte d’Ivoire contre le Mali. Merci pour cette image d’union que vous avez donnée à la Côte d’Ivoire pendant un mois et demi. Si nous sommes unis, nous pouvons relever tous les défis. Si nous sommes unis, nous pouvons gagner tous les combats. Je souhaite que cette leçon-là porte et qu’elle reste. Et que les Ivoiriens comprennent que, unis, nous sommes forts. Merci de nous avoir donné ce sentiment-là. C’est ça que je veux garder de la CAN. Bien sûr, on se réjouit de ce que la coupe soit restée ici. Merci d’être venus remercier le père fondateur”, a souligné Nanan Boigny Ndri 3, le Chef de Canton des Akouè et Ministre Gouverneur du District Autonome de Yamoussoukro.

Le Chef de Canton a toutefois, au nom de l’ensemble de la chefferie coutumière Akouè de Yamoussoukro et Nananfouè d’Attiégouakro, traduit toute sa reconnaissance au chef de l’État, Alassane Ouattara, qui s’est investi pour donner la chance de succès aux Éléphants à la CAN. L’entraîneur des Éléphants, Emerse Faé, quant à lui, a relevé l’esprit de cohésion au sein de l’équipe nationale ivoirienne, en plus du soutien de tous les Ivoiriens, qui ont permis aux Éléphants de remporter le trophée. “C’est un groupe. Nous sommes ensemble. Et c’est ensemble que nous avons gagné la coupe. Bien sûr, avec l’apport du peuple, le public qui nous a vraiment aidés, qui nous a donné beaucoup de force. Je tiens, une fois encore, à remercier l’ensemble des Ivoiriens parce qu’ils ont été particulièrement importants. Et aujourd’hui, cela permet à toute la Côte d’Ivoire d’être ensemble, d’être contente.

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks