Yamoussoukro/Sénat de Côte d’Ivoire : Les sénateurs renforcent leurs capacités en matière de pratiques parlementaires

0:00

Un séminaire de formation sur les pratiques parlementaires se tient à Yamoussoukro les 3 et 4 novembre 2023 à l’intention des anciens et des nouveaux sénateurs de Côte d’Ivoire qui entament leur deuxième législature.

Les anciens et les nouveaux sénateurs de Côte d’Ivoire, au nombre de 97, qui entament leur deuxième législature, participent les 3 et 4 novembre 2023 à la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix à Yamoussoukro, qui sert de salle de réunion. Cette réunion fait suite à la mise en place des organes du Sénat et à l’adoption, le jeudi 26 octobre 2023, par les sénateurs, du calendrier des travaux de la deuxième session ordinaire de l’année 2023 de cette chambre haute du Parlement.

L’objectif du séminaire

Avant de mettre en œuvre leurs missions constitutionnelles, il est important d’informer ces sénateurs sur l’organisation administrative de l’institution et l’organisation du travail parlementaire. Il s’agit en effet de renforcer leurs compétences en matière de pratiques parlementaires. Compte tenu de la nécessité de renforcer la compréhension des enjeux du travail parlementaire chez les parlementaires, dès leur élection ou nomination, ces derniers doivent intégrer “un univers qui a ses règles, ses us et coutumes qu’ils doivent impérativement connaître pour exercer correctement leurs fonctions.

Ce séminaire vise donc à fournir aux sénateurs les outils nécessaires pour remplir pleinement leurs missions constitutionnelles, à savoir le vote de lois, le contrôle de l’action du gouvernement, l’évaluation des politiques publiques et la représentation des collectivités territoriales et des Ivoiriens établis hors de Côte d’Ivoire. À cette occasion, SE Mme Kandia Kamissoko Camara, Présidente du Sénat, a indiqué que ce séminaire s’inscrit dans le cadre de la nécessité de partager des expériences et des bonnes pratiques.

“Ce séminaire répond fort opportunément à mon engagement exprimé lors de mon discours d’orientation prononcé le 12 octobre 2023, qui consiste à donner les moyens à notre Chambre d’accomplir avec davantage d’efficacité et de compétence l’ensemble des missions qui nous sont assignées par la Constitution”, a mentionné la Présidente du Sénat. Elle a fait savoir que ce séminaire vise à doter les sénateurs des outils nécessaires pour remplir efficacement leurs missions constitutionnelles. Convaincue que cette réunion permettra à certains sénateurs qui vivent leur première expérience parlementaire de découvrir la réalité du fonctionnement quotidien de la Chambre, les plus anciens, quant à eux, “pourraient tirer grand profit de ce séminaire pour élargir leur compréhension de certains aspects de l’activité parlementaire.”

Au total, ces échanges permettront, sans aucun doute, de dissiper des ambiguïtés, de préciser ou d’approfondir certains aspects de notre mission et des modalités de mise en œuvre”, a-t-elle souligné. Elle a insisté sur la nécessité de ce séminaire qui, au cours de ces deux jours, permettra de passer en revue des sujets essentiels de la vie de l’institution, tels que l’importance du bicamérisme dans le système politique ivoirien, les droits, devoirs et incompatibilités liés au mandat de sénateur, la procédure, les mécanismes et outils de contrôle de l’action gouvernementale et de l’évaluation des politiques publiques, les enjeux de la diplomatie et de la coopération parlementaire, etc… Tout en recommandant la participation active des séminaristes à ce séminaire, elle reste persuadée que ces échanges constructifs permettront à la Chambre de disposer des ressources et de la motivation nécessaire pour relever les défis qui se présenteront tout au long de la législature.

Noël Klohi

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks