Yamoussoukro/Sénat : Le projet de loi d’orientation relatif à la jeunesse adopté par le Sénat

0:00

Les sénateurs membres de la Commission des Affaires Sociales et Culturelles du Sénat étaient réunis le mercredi 8 novembre 2023 à Yamoussoukro pour examiner et adopter, ou non, le projet de loi d’orientation relatif à la jeunesse.

Après examen, les sénateurs membres de la Commission des Affaires Sociales et Culturelles du Sénat ont adopté à l’unanimité le projet de loi d’orientation relatif à la jeunesse, le mercredi 8 novembre 2023, à la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix à Yamoussoukro. Mais avant cela, évoquant les motifs de l’élaboration de cette loi, M. Mamadou Touré, Ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Insertion Professionnelle et du Service Civique, a indiqué que le présent projet de loi constitue une étape majeure dans les initiatives gouvernementales en faveur des jeunes.

Plusieurs défis majeurs

 Il a exprimé la nécessité d’impulser une dynamique d’action par la création d’une coordination efficiente des activités gouvernementales en faveur des jeunes, acteurs et bénéficiaires. Cela doit être perçu comme un levier fondamental dans cet important projet de mise en œuvre du Plan National de Développement (PND) 2021-2025, un projet qui vise à relever plusieurs défis majeurs, dont le renforcement de la gouvernance, l’accélération de la transformation structurelle de l’économie ivoirienne, le développement du capital humain, la promotion de l’emploi, le renforcement de l’inclusion, de la solidarité nationale, de l’action sociale, la modernisation de l’État et la transformation culturelle.

« Ce présent projet de loi d’orientation relatif à la jeunesse constitue une étape majeure dans ce processus »

Le Ministre estime qu’il faut s’appuyer sur un capital humain bien formé, pétri de connaissances et de compétences, discipliné et capable de constituer un lien civique autour de la promesse républicaine de la Côte d’Ivoire. Afin de relever tous ces défis, “Ce présent projet de loi d’orientation relatif à la jeunesse constitue une étape majeure dans ce processus. Il est composé d’un ensemble de dispositions innovantes ayant pour fondements la Constitution, la Charte Africaine de la Jeunesse ratifiée par la Côte d’Ivoire le 10 septembre 2009, des choix et orientations stratégiques issus de divers cadres de dialogue, d’échanges et de réflexions sur les actions gouvernementales en faveur des jeunes”, a expliqué le Ministre.

Les mérites du projet de loi

Ce projet de loi, qui comprend trois (3) titres subdivisés en six (6) chapitres, a donc le mérite, selon le Ministre, d’apporter une réponse institutionnelle et légale au développement et à l’autonomisation de la jeunesse ivoirienne en Côte d’Ivoire. “Il consacre non seulement les bonnes pratiques en usage, mais renforce également le cadre réglementaire et législatif existant en prenant en compte le contexte socio-économique et l’environnement politique”, a précisé le Ministre.

Il a laissé entendre qu’il apporte ainsi plusieurs innovations susceptibles d’assurer la promotion, l’autonomisation et l’insertion socio-économique des jeunes, notamment l’amélioration de la participation des jeunes aux activités de développement, aux affaires publiques et aux processus de décision, une meilleure coordination entre les intervenants gouvernementaux et ceux de la société civile, la mise en œuvre d’actions pertinentes pour améliorer la situation des jeunes à travers l’éducation, la formation et le développement des compétences.

Noël Klohi

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks