Zone de libre-échange continentale africaine : les acteurs réfléchissent sur la mise en œuvre au niveau national

0:00

Signée en mars 2018 à Kigali, la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) est entrée en vigueur en mai 2019. La Côte d’Ivoire sous la présidence du Chef de l’Etat Alassane Ouattara a ratifié l’accord le 13 novembre 2018 et déposé les instruments de ratification le 23 novembre 2018, devenant ainsi le huitième État partie.

Pour faciliter la mise en œuvre de cet accord historique. Le secrétariat exécutif du comité national de ladite zone en collaboration avec le Ministère du commerce, de l’industrie et de la promotion des PME a organisé un atelier d’échange sur les dispositifs de la mise en œuvre de cet accord.  La rencontre s’est déroulée le mardi 28 mai 2024, à l’Hôtel Pullman d’Abidjan-Plateau. Elle s’inscrit dans le cadre du décret n° 2018-514 du 30 mai 2018 portant création du Comité national visant à promouvoir l’accord et à faciliter sa mise en œuvre au niveau national.

A l’ouverture de l’atelier Kalilou Sylla directeur général du commerce extérieure représentant du ministre du commerce, de l’industrie et de la promotion des PME Souleymane Diarrassouba s’est dit heureux de ces assisses qui revêtes d’une importance capitale.  En effet, les experts et les négociateurs ivoiriens de la Zlecaf en menant des réflexions sur les problématiques liées à la mise en œuvre de l’accord contribuent à la définition des orientations stratégiques et des actions à mener pour la Zlecaf, ainsi qu’au renforcement de l’expertise nationale sur cet accord.

Selon Mme Fatoumata Fofana secrétaire exécutive du Comité national de la Zone de libre-échange continentale africaine, l’objectif est de créer un cadre d’échanges pour les membres du comité technique sur les dispositions de l’accord de la Zlecaf, ses outils opérationnels et l’état d’avancement des négociations, afin de proposer des éléments d’aide à la prise de décisions du COD et de faciliter la mise en œuvre de l’accord au niveau national. Il s’est agi d’articuler un chronogramme des activités des membres du comité technique, de préparer les parties prenantes à leur participation à l’initiative du commerce guidé, faire l’état d’avancement de la revue de la stratégie nationale de mise en œuvre. A l’en croire renforcer les capacités d’analyse et de prise de décision des membres du Comité technique, faciliter le processus de suivi de la mise en œuvre de la Zlecaf en Côte d’Ivoire et favoriser la collaboration entre les membres du comité.

JB

Journaliste

fr_FRFrench
Enable Notifications OK No thanks